PARTAGER

Vendredi dernier à Gossas, Macky Sall avait défié les Fatickois en leur faisant savoir que s’ils ne parvenaient pas à réussir une aussi forte mobilisation en sa faveur, le lendemain, samedi, il allait déménager chez son Premier ministre. Eh bien, Benno bokk yaakaar a su largement relever ce défi.

Ce fut tout simplement exceptionnel ! De mémoire de Fatickois, Macky Sall n’avait jamais été accueilli aussi chaleureusement dans la capitale du Sine. Même du temps où il était en disgrâce avec son «père» Abdoulaye Wade. En effet, depuis l’entrée de la cité de Mame Mindiss, en provenance de Mbour, ce sont des centaines de ses inconditionnels qui se sont massés le long de la route, samedi dernier, pour souhaiter la bienvenue au fils du terroir. Très agréablement surpris par l’ampleur de la mobilisation, le candidat de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) n’a pu s’empêcher de descendre de son véhicule à hauteur du rond-point de la gare routière. Et en compagnie de Matar Ba et Mbagnick Ndiaye, et sous l’œil bienveillant de sa garde rapprochée, il s’est mis à courir sur une distance de plus d’un km qui sépare cet endroit du stade Massène Sène devant abriter le meeting et pris d’assaut par des milliers de militants depuis les premières heures de la matinée. Arrivé vers 18h 30 dans un «Massène Sène» archicomble, le Président sortant a déclaré : «Chers Fatickois, je vous remercie pour cette très forte mobilisation. Vous avez battu tous les records.» Une phrase suivie d’un concert d’approbations du public qui scande «fii nioo ko moom, fii nioo ko moom (ici c’est notre fief). Ensuite, dans un sérère très approximatif, il enchaîne : «Peuple du Sine, je vous remercie de cet accueil grandiose. Vous venez de démontrer que je suis votre fils. Tout ce que j’ai eu, c’est le Sine qui me l’a donné. Je prie que Dieu vous garde.» Très euphorique, le maire honoraire de Fatick alterne wolof et sérère : «Le maître du Sine est là.» Il n’a pas manqué de railler l’opposition : «Fii mouss doufi doxanto ba fiy naané gnekh (ce terrain est déjà conquis et ce n’est pas la peine que mes adversaires viennent s’y aventurer). Je suis chez moi à Fatick et vous m’avez démontré que je suis vraiment chez moi. Cet accueil coloré, chaleureux et enthousiaste me comble de bonheur et d’émotion.»
Visiblement très ému, il a re­plongé l’assistance dans son tendre enfance : «Je suis heureux d’être à Fatick, mon royaume d’enfance, la terre qui m’a vu naître et grandir. C’est ici, à Fatick, que j’ai ouvert les yeux au monde et j’ai fait mes premiers pas. C’est l’endroit qui me parle le plus au monde pour me rappeler mon enfance et me faire le récit de mon parcours. Tout m’est familier ici : les hommes, les femmes, les jeunes, les sages, les visages joyeux qui m’expriment affection et fidélité (…).»
Au regard de tout cela, Macky Sall a souligné que ce qui le lie au Sine et à Fatick, c’est «une affaire de famille, une affaire de cœur et de valeur». «Je suis là pour célébrer avec vous cette relation fusionnelle que je porte toujours au plus profond de moi. Profitant de la Saint-Valentin que nous venons de célébrer, je déclare ma flamme à Fatick», a-t-il conclu. Il s’attend à un score d’au moins 95% dans sa ville.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here