PARTAGER

C’est un fait rare pour mériter d’être souligné. L’académie de Fatick a réalisé cette année des progrès, quoique faibles, aussi bien pour le Bac, le Bfem que le Cfee. Hier, à l’occasion d’un point de presse, l’inspecteur d’académie s’est beaucoup félicité de ces performances qui ne s’obtiennent pas tous les jours.

Depuis quelques années, la faiblesse des résultats aux différents examens scolaires a été une préoccupation majeure pour les autorités académiques de la région de Fatick. Mais cette année, même si les écarts ne sont pas si importants, l’académie a tout de même enregistré des bonds en avant aussi bien pour le Baccalauréat, le Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) que pour le Certificat de fin d’études élémentaires (Cfee). Lequel a connu la performance la plus appréciable avec un taux de réussite qui est passé de 48,26% en 2018 à 52,63% en 2019, soit une hausse de 4,37%. Pour le Bfem, on a également noté une certaine progression avec un taux de réussite de 45,84% cette année, contre 44,35% l’année dernière, soit une augmentation de 1,49%. Cette tendance haussière est à remarquer également au niveau du Bac avec un taux de réussite de 37,58% en 2019 contre 36,89% en 2018, soit un petit bond de l’ordre de 0,69%.
Selon l’inspecteur d’académie qui a donné ces informations hier, lors d’un point de presse, les performances réalisées cette année ne sont certes pas à la hauteur de ses attentes, mais constituent tout de même un pas en avant très important. «Les performances que nous avons notées cette année au niveau des différents examens, notamment le Cfee, s’expliquent par le travail important qui a été fait par les enseignants et le pilotage à tous les niveaux», s’est réjoui Mamadou Niang. Avant d’ajouter : «Cependant, nous n’allons pas nous contenter de cela. Nous allons continuer à travailler davantage pour essayer de nous hisser au sommet», a-t-il promis. Non sans se féliciter également des bons résultats obtenus au niveau du lycée technique et professionnel où, pour une première expérience, on a enregistré 82% de réussite pour le Brevet d’études professionnelles (Bep).
Interpellé sur la baisse du niveau des élèves comme a eu à le déplorer le chef de l’Etat Macky Sall, lors de la cérémonie de remise de récompenses aux lauréats du Concours général, Mamadou Niang reconnaît que c’est un constat que tout le monde a fait. Et pour juguler ce mal, il invite les différents acteurs de l’école à s’asseoir autour d’une table pour ensemble faire une analyse approfondie de la situation afin d’y apporter des solutions durables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here