PARTAGER

Le Syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels) continue de réclamer la tenue dans les meilleurs délais, d’une plénière entre le Gouvernement et les syndicats d’enseignants. Selon le Secrétaire général national dudit syndicat qui l’a fait savoir le week-end dernier à Fatick, dans le cadre de la tournée nationale qu’il a initiée en perspective des prochaines élections de représentativité, cette plénière vise à statuer sur les questions liées à la mise en œuvre des accords déjà signés entre les deux parties.
Au-delà de la mise en œuvre de ces accords, Souleymane Diallo a renseigné que les autres préoccupations de ses mandants tournent essentiellement autour du paiement des indemnités de classes spéciales, de la formation diplômante des instituteurs adjoints et de la participation des enseignants de l’élémentaire aux différents examens avec le paiement d’indemnités de déplacement dignes de ce nom pour la surveillance du Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) et du Bac.
Par ailleurs, le patron du Sels, qui était accompagné entre autres, de Cheikh Ndiaye et de Mbacké Diouf, respectivement Secrétaire général de la section départementale de Fatick et  présidente départementale de la Commission féminine, a lancé un appel à tous les enseignants afin qu’ils se mobilisent massivement le 26 avril prochain à l’occasion des élections de représentativité, pour crédibiliser et renforcer l’image du mouvement syndical auprès surtout des autorités.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here