PARTAGER

La mairie de Fatick a enrôlé 444 personnes dans le cadre de la Couverture maladie universelle.

Le Conseil municipal de Fatick va enrôler 444 démunis dans le cadre de la Couverture maladie universelle (Cmu). C’est ce qu’a révélé hier le maire Matar Bâ au cours d’un Conseil municipal destiné à la première autorisation concernant les fonds de dotation et de concours qui s’élèvent respectivement à 98 et 26 millions de francs Cfa. Sous ce rapport, le maire a beaucoup insisté sur la nécessité de faire en sorte que les bénéficiaires soient véritablement dans le besoin.
Le premier magistrat de la ville a saisi cette même occasion pour annoncer la célébration du Centenaire de la commune de Fatick. Un évènement qui va se dérouler en décembre prochain et dont les réflexions vont commencer à être menées au courant de ce mois de ramadan.
Par rapport à la gestion foncière, l’édile de Fatick a laissé entendre que 700 parcelles à usage d’habitation qui, l’année dernière, ont font l’objet d’une attribution sont déjà disponibles et que les ayants droit sont invités à se rapprocher des services compétents pour remplir un certain nombre de formalités. De plus, a-t-il renseigné grâce au travail effectué par la commission ad hoc mise en place à cet effet, il est désormais possible à tout Fatickois de pouvoir disposer d’un titre foncier ou d’un bail dans le périmètre communal sans difficulté. «Depuis que Fatick existe, les gens ne pouvaient pas disposer d’un titre foncier ou d’un bail parce que les conditions n’étaient pas remplies. Il a fallu qu’on monte avec les autorités administratives une commission ad hoc dont les travaux permettent aujourd’hui à tout Fatickois qui veut avoir un titre foncier ou un bail de démarrer les procédures sans difficulté», a fait savoir Matar Bâ. Le non moins ministre des Sports a également informé le Conseil du démarrage imminent de la production au niveau de la biscuiterie édifiée par les Turcs dans le domaine industriel de Fatick où une usine de fabrication d’aliments pour les poissons sera aussi construite. Sans oublier la pâtisserie moderne que l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (Anpej) va ériger dans le quartier des Emetteurs.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here