PARTAGER

Un proche de Ousmane Tanor Dieng qui exprime sa «sympathie» à l’endroit de Khalifa Sall. «Khalifa Sall est un responsable socialiste ultra valeureux, c’est le secrétaire national à la Vie politique du parti et nous entretenons avec lui d’excellentes relations de fraternité socialiste. Que ce camarade soit aujourd’hui dans ces formes de difficultés, ça nous peine», a témoigné le secrétaire général de l’Union régionale du Parti Socialiste (Ps), samedi, à l’occasion d’une Commission administrative (Ca) régionale. Faisant allusion aux convocations de Khalifa Sall par la Division des investigations criminelles (Dic) relativement à la gestion de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, Mamadou Faye ne s’est cependant pas privé de faire une leçon de bonne gouvernance à son camarade. «Cela dit, dans ce pays, il ne faudrait pas, parce qu’on fait de la politique, qu’on se croit devoir être soustrait de toutes ses obligations. La première exigence est que, quand on gère une structure ou une institution, il faut toujours se préparer à la reddition des comptes. Parce qu’on gère pour les populations, on doit mettre de l’éthique dans cette gestion. Quand on est convoqué par la justice par rapport à sa gestion, il suffit juste de répondre en faisant en sorte que ce pour quoi vous êtes commis devant les tribunaux, que vous puissiez le justifier», a-t-il soutenu. Le non moins directeur général de la Société de gestion et d’exploitation de la navigation sur le fleuve Sénégal (Sogenav) a invité les militants à s’inscrire massivement sur les listes électorales pour permettre à la Coalition Benno bokk yaakaar (Bby) locale de remporter les prochaines élections législatives avec des scores staliniens.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here