PARTAGER

Les populations du quartier Ndiaye-Ndiaye de Fatick se sont réveillées hier dans la consternation avec l’annonce du suicide par pendaison de Aliou Dione, un vieillard de 87 ans. Alertés à 5h 13mn, les sapeurs-pompiers de la 32ème compagnie de la Brigade d’incendie et de secours de Fatick se sont déportés sur les lieux pour détacher le corps sans vie et ensuite le déposer à la morgue de l’hôpital régional de Fatick.
Les raisons qui ont poussé le sieur Dione à abréger sa vie aussi tragiquement restent encore inconnues et font actuellement l’objet de toutes les supputations. Toutefois, le témoignage d’une source qui a préféré garder l’anonymat permet d’en savoir un peu plus : «D’après la famille, le vieux Aliou Dione, qui était malade, avait un rendez-vous à l’hôpital de Mbour ce matin (hier). Semble-t-il, il avait même demandé à ses enfants de ne plus payer ses ordonnances parce qu’il en avait marre des nombreux va-et-vient entre son domicile et l’hôpital. Et cela pourrait expliquer son geste de désespoir», a fait savoir notre interlocuteur. Avant de poursuivre : «Il n’avait de problèmes avec personne. Il a veillé avec sa famille jusqu’à 1h du matin et se plaignant de la chaleur, il est resté seul dans la cour de la maison au moment où les autres étaient partis se coucher sans se douter de quoi que ce soit. Ne le voyant pas au bout d’un certain temps, son épouse est ressortie, mais ne l’a pas vu. C’est ainsi qu’elle a alerté la famille qui s’est mise à sa recherche avant de le retrouver non loin de la maison, pendu à un arbre avec l’aide de sa chaise», a renseigné notre source.
Aliou Dione a été enterré hier à 17 h au cimetière de Ndiaye-Ndiaye.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here