PARTAGER

Sept ans après son inauguration, le stade Massène Sène de Fatick va être doté d’une 2e tribune. Les travaux vont débuter en début d’année prochaine, a promis le ministre des Sports Matar Ba.

En inaugurant le 4 août 2013 le stade Massène Sène de Fatick qui venait d’être rénové grâce à l’appui de la Coopération chinoise, le chef de l’Etat Macky Sall avait promis de mettre cette infrastructure aux normes Fifa avec notamment l’érection d’une deuxième tribune. Cette promesse vieille de sept ans est en passe d’être matérialisée aujourd’hui, au grand bonheur de la jeunesse fatickoise. En effet, ce mardi 10 novembre, en marge de la réunion du Conseil municipal de Fatick consacrée au débat d’orientation budgétaire, le maire et non moins ministre des Sports a annoncé que les travaux de construction d’une deuxième tribune au stade Massène Sène commenceront en début d’année prochaine. «Nous avons déjà lancé le marché. L’entreprise est connue et en début 2021, au plus tard en février, nous allons commencer la construction de la deuxième tribune du stade Massène Sène», a renseigné avec beaucoup d’enthousiasme Matar Ba. Lequel explique la nécessité d’ériger une telle infrastructure par le fait que lors de manifestations comme la traditionnelle Coupe du maire, les populations sont à l’étroit dans ce stade dont la capacité de la seule tribune qui existe pour le moment est d’environ 1 000 places.
Outre la Coupe du maire, Massène Sène, selon le patron du Sport sénégalais, devrait avec cette deuxième tribune pouvoir accueillir des compétitions de plus grande envergure comme la Can que le Sénégal souhaiterait organiser prochainement. En vue de faciliter la pratique du sport aux jeunes de Fatick, le maire a également fait part d’un projet de construction de plateaux multifonctionnels dans les différents quartiers de la cité de Mame Mindiss.
Parallèlement à cette réunion du Conseil municipal, l’édile de Fatick a, comme à l’accoutumée, remis une subvention de 8 millions 500 mille francs Cfa aux deux clubs de Ligue 2, à savoir Ejf et Diamono, aux 32 Asso­ciations sportives et culturelles (Asc) et autres mouvements associatifs de la capitale du Sine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here