PARTAGER

Les Apéristes de Fatick ont interdit à la délégation du Pds d’accéder à la Salle des fêtes de l’ancienne mairie. Pourtant, vendredi dernier, Oumar Sarr et Cie détenaient par devers eux une autorisation en bonne et due forme signée par le deuxième adjoint au maire, Issakha Dieng. Le coordonnateur du Pds l’assimile à une «tentative de sabotage». «Je dois dire que je ne comprends pas parce que l’autorité doit quand même savoir respecter sa parole. Nous avions fait une demande pour disposer de cette salle afin de pouvoir y tenir notre réunion. Malheu­reusement, c’est en fin de matinée que nous avons remarqué qu’il y avait des gendarmes dans la salle, qui ont refusé de quitter», se désole- t-il. Avant d’ajouter tout en colère : «On nous a racontés des sornettes du genre : «C’est Cheikh Kanté qui aurait loué la salle pour six mois. Nous prenons acte de cela, mais les gens doivent savoir que les mairies n’appartiennent pas aux partis politiques, mais à tout le monde. Nous allons encore saisir le maire pour protester vigoureusement contre ce qui vient de se passer parce que le Sénégal ne mérite pas ça.» Les Libéraux qui sont en tournée nationale en perspective des Législatives du 30 juillet prochain se sont finalement contentés de tenir leur rassemblement à leur permanence locale.
Du côté de la mairie, on botte toutes ces accusations en touche. «Les gendarmes dont ils parlent, ce sont les éléments du peloton d’intervention de la Légion et ils logent là-bas depuis six mois. Mais cela n’a pas empêché que des manifestations s’y tiennent comme cela a été le cas tout récemment avec le championnat national de judo. Le problème de ces gens-là, c’est qu’ils ont déposé une demande qui a été autorisée mais sans avoir pris les dispositions nécessaires pour occuper la salle. Ce que je peux dire, c’est que le préfet m’a même appelé le vendredi matin pour dire qu’ils ne sont pas passés le voir pour faire leur déclaration de manifestation. Cela pourrait être lié à ça mais nous n’avons donné aucune instruction à ces gendarmes», précise le secrétaire général de la mairie, Boubacar Khalil Ndiaye.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here