PARTAGER

Des militants du Pds, de Rewmi, du Grand parti, de Bokk gis-gis, du Prds, de Pastef ainsi que des membres du Mac ont battu le macadam à Diouroup, une localité située à 15 km à l’ouest de Fatick sur la Nationale 1, pour réclamer, entre autres, le départ du maire dont le bilan est jugé «nul». «Depuis son accession à la tête de la commune, la population dont le maire (Ndlr : Abdoulaye Ndior) avait bénéficié de la confiance ne cesse de constater la dégradation de ses conditions de vie», a dénoncé d’emblée le porte-parole du jour Ousmane Diouf. Aussi, ce dernier a-t-il demandé au chef de l’Etat l’alimentation tant attendue des forages raccordés au réseau hydraulique Noto-Ndiosmone-Palmarin, la construction de ralentisseurs dans cette zone «accidentogène», l’implantation d’une brigade de gendarmerie, la construction d’un centre de santé, d’un lycée moderne ainsi que l’électrification des villages de Senghor, Diop Ndof­fène, Ngouye, etc.

Le maire de Diouroup : «Ces gens n’ont jamais rien gagné dans la commune»
Le maire de Diouroup que Le Quotidien a joint par téléphone a balayé d’un revers de la main tous les griefs que l’opposition a formulés à son encontre. «Le Sénégal est une grande démocratie. Les gens sont libres de dire ce qu’ils pensent de la gestion des affaires publiques. Ces gens se sont toujours opposés au régime de Macky Sall mais ils n’ont jamais rien gagné dans la commune. Cela signifie que les populations sont toujours en phase avec nous», déclare Abdoulaye Ndior. Qui accuse ses contempteurs de ne rien savoir de la gestion municipale, vu leurs agissements. En réplique aux déclarations selon lesquelles il n’aurait rien réalisé dans sa commune, le poulain de Macky Sall brandit son bilan. «Dans leur plateforme revendicative, ces opposants ont fait état de zéro réalisation. Alors, ils ignorent que c’est la mairie qui a électrifié les villages de Diouroup, Mbardième et de Dioral. C’est la même municipalité qui a construit et équipé le poste de santé de Diouroup, clôturé le logement de la sage-femme et le cimetière de Ndiongolor», ajoute-t-il. Avant d’ajouter : «Les adductions d’eau potable dans les villages de Diouroup, Ndioudiouf et Senghor, la construction d’abreuvoirs en brousse pour les éleveurs, la construction de salles de classe à l’école Samba Ngom de Fayil ainsi que le foyer des jeunes de Diouroup font partie de nos réalisations.» Toutefois, en ce qui concerne les ralentisseurs, l’électrification du village de Senghor et le problème de la facturation de l’électricité à Doudam, il dit être en phase avec ses détracteurs.
Revenant sur le processus électoral, la coalition des partis de l’opposition de Diouroup, dans son mémorandum, désapprouve le parrainage «que le Président Macky Sall veut imposer au Peuple sénégalais» et exige que tous les candidats puissent bénéficier des mêmes chances d’aller à la conquête des suffrages des Séné­galais.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here