PARTAGER

Le maire de la commune de Sokone, Moustapha Guèye, dit Petit Guèye, a indiqué vendredi que le pont de Sokone-Ndangane menace de s’écrouler à tout moment à cause de son état de dégradation très avancée. «L’état du pont a évolué en pire. Les planches en bois qui constituent le pont commencent à s’affaisser et menacent de s’écrouler à tout moment», a-t-il déclaré à l’Aps en marge d’un Comité régional de développement (Crd), présidé par le gouverneur de la région de Fatick, Souley­mane Cissé. «Cette situation a poussé le préfet de Foundiougne à prendre un arrêté interdisant la circulation des charrettes, principaux moyens de transport utilisés par les populations ins­tallées de part et d’autre du pont pour transporter les marchandises et les passagers ou encore les malades», a-t-il ajouté.
Le pont Ndangane-Sokone constitue l’unique voie de communication entre les populations de Sokone et le quartier Ndan­gane, mais aussi pour les villages de Limane, Ndoffane et Ndiam­bang de la Commune de Touba­couta. «Cette situation de fermeture du pont a donc impacté aujourd’hui négativement les 30 mille habitants de ces localités. Elle constitue aussi une entrave à la fourniture des denrées de première nécessité et à l’accès à des besoins vitaux», a-t-il encore souligné. «Nous appelons donc le ministère des Infrastructures, des trans­ports terrestres et du désenclavement à réhabiliter d’urgence ce pont dans les meilleurs délais sans quoi il risque de s’écrouler à tout moment», a averti le maire de Sokone.
«Nous attendons avec beaucoup d’anxiété le ministère des Infrastructures et l’Ageroute pour la réhabilitation d’urgence du pont et rétablir la circulation des populations installées de part et d’autre», a-t-il dit.
Construit dans les années 70, le pont a été réhabilité pour la dernière fois en 1980. Il a une longueur de 144 m, une largeur d’environ 4 m. L’infrastructure est dans un état de délabrement assez avancé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here