PARTAGER

Ce sont de très belles perspectives qui se dessinent pour le département de Foundiougne avec la réception du pont à péage et l’ouverture du port de Ndakhonga en mars 2021. En visite conjointe, le ministre Oumar Youm, en charge des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement, et son collègue Alioune Ndoye, chargé des Pêches et de l’économie maritime, ont annoncé jeudi dernier ces deux bonnes nouvelles.

Le pont à péage de Foundiougne dont les travaux ont été lancés en février 2018 par le chef de l’Etat Macky Sall et exécutés aujourd’hui à hauteur de 50% sera réceptionné en mars 2021. C’est l’assurance donnée jeudi dernier par le ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement, au terme de la visite de chantier qu’il a effectuée sur le site. Visiblement très satisfait par ce qu’il a vu, Oumar Youm s’est vivement félicité de la qualité des travaux qui, selon lui, ont été exécutés avec «beaucoup de sérieux, d’intelligence et d’harmonie des phases».
Cette infrastructure qui va relier Ndakhonga et la ville de Foundiougne, en enjambant le bras de mer le Saloum sur un linéaire de 1 290m sur une hauteur de 28m, va ainsi désenclaver définitivement cette partie de la région de Fatick et renforcer par la même occasion l’intégration sous régionale. Considéré comme l’un des plus longs de l’Afrique de l’Ouest, ce pont est financé à hauteur de 41 milliards 600 millions par EximBank China, avec une contrepartie sénégalaise d’un montant de 255 millions 193 mille 309 F Cfa, représentant les coûts liés aux aspects environnementaux.
Profitant de cette visite, Oumar Youm a par ailleurs lancé un appel en direction des usagers de la route pour une préservation du patrimoine routier à travers le respect des normes en matière de chargement.
Auparavant, Oumar Youm, en compagnie de son collègue en charge de la Pêche et de l’économie maritime, a aussi visité le port de Ndakhonga, inauguré depuis juillet 2015 par le président de la République Macky Sall et dont les populations attendent avec impatience la mise en service. A cet effet, Alioune Ndoye a annoncé l’ouverture du port à la même date que la réception du pont, c’est-à-dire en mars 2021. Le retard noté par rapport à l’ouverture de cette infrastructure s’explique, selon le ministre, par des soucis qui étaient liés, entre autres, à la navigabilité, mais qui sont aujourd’hui dissipés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here