PARTAGER

Les dix nouveaux bacheliers mis aux arrêts par la police le mardi dernier l’ont échappé belle. En effet, après une garde à vue de 48 heures dans les locaux du Commissariat urbain de Fatick, Ibrahima Tall, Papa Samba Ndiaye, Etienne Théo­dore Diokh, Jean Pierre Dione Faye, Mame  Abibatou Ndiaye Ndour, Papa Soucka Diouf, Fa­tou Sarr, Mbagnick Sarr, Papa Ngor Yague Sarr et Papa Mama­dou Diop ont bénéficié d’une liberté provisoire hier aux environs de 14h 30mn, suite à leur face-à-face avec le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Fatick.
Poursuivis pour troubles à l’ordre public, rassemblement illicite et participation à une manifestation non autorisée, ces nouveaux bacheliers qui avaient délogé les élèves du lycée Coumba Ndoffène Diouf dans le cadre du combat qu’ils mènent pour être orientés dans les universités seront jugés le mercredi 29 mars prochain.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here