PARTAGER

Les partisans de Ousmane Sonko dans la commune de Diarrère ne sont pas tendres avec l’édile de la localité. Samedi dernier, après avoir procédé au nettoiement de certains endroits du chef-lieu de cette municipalité du département de Fatick, ils ont tenu un point de presse au cours duquel ils ont vertement décrié la gestion de l’équipe dirigée par Thérèse Faye Diouf. «L’incompétence et le désintéressement de l’équipe municipale par rapport aux problèmes que rencontrent les populations ont plongé la commune de Diarrère dans une situation socioéconomique lamentable», a d’emblée fait savoir le coordonnateur local de Pastef. Saliou Thiaw en rajoute une couche : «L’incapacité de l’équipe municipale de mettre en œuvre des politiques et programmes inclusifs a fini de diviser la commune en deux parties. A l’est d’une ligne Sangharé-Gadiack se trouve le Diarrère des lumières et à l’ouest de ce même axe, on a le Diarrère des ténèbres», a-t-il fait remarquer. Et saisissant le contexte marqué par des levées de boucliers à travers le pays contre la hausse du prix de l’électricité, M. Thiaw a déploré le fait que le Conseil municipal ne puisse pas payer la facture d’électricité de l’ordre de 200 mille francs que le poste de santé de Diarrère doit à la Senelec. Par ailleurs, le Patriote s’est offusqué du fait que dans certains villages comme Mbettite, Ngodjileme et Ndouff, les populations ont des difficultés pour avoir de l’eau potable depuis que le forage de Diarrère est tombé en panne, il y a de cela quelques mois.
Saliou Thiaw constate de manière générale que «la gouvernance sobre et vertueuse qu’on nous a tant chantée s’est vite transformée en une gouvernance folklorique et voleuse», conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here