PARTAGER
Un grave accident de la circulation.

En vue de contribuer à la réduction des accidents de la circulation, la Plateforme d’accompagnement des jeunes du Sénégal (Pajes) a organisé du 9 au 11 mars dernier un atelier de formation sur la sécurité et la prévention routière au profit de  60 jeunes conducteurs de vélos-taxis et de 20 taximen de la commune de Fatick. Les modules de cette formation ont porté sur le nouveau Code de la route, la sécurité routière, les maladies neurologiques liées à la conduite automobile et leurs conséquences sur le corps humain ainsi que les fondamentaux de la mécanique. Cette session de formation, animée par l’Institut supérieur des métiers de l’automobile et de l’aviation (Perform), est venue à son heure d’autant plus que, selon le président de la Pajes, Maïssa Mayécor Diouf, rien que pour ce premier trimestre de l’année 2017, la route a déjà causé 107 morts, contre 650 en 2016.
A la fin de la formation, les participants ont reçu, en plus de leur attestation, des casques, des gilets, des triangles de signalisation, des torches, entre autres outils devant les aider dans leur tâche. Et comme l’ont souhaité la plupart des intervenants lors de la cérémonie officielle de clôture tenue samedi passé, la Pajes compte étendre ce programme sur l’ensemble du territoire national afin de renforcer les politiques publiques de l’Etat en matière de transport terrestre et ainsi faire face à l’insécurité sur nos routes.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here