PARTAGER

En début d’année prochaine, les populations de Fatick pourront accéder plus facilement aux services de l’Administration grâce à l’ouverture d’une «Maison» dédiée au citoyen. La bonne nouvelle a été annoncée hier jeudi par le directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), au terme d’une visite de chantier (réalisé à plus de 90%) précédée d’une signature de convention avec le maire de Fatick Matar Ba. Lequel, après s’être vivement félicité d’un tel projet, s’est plu à rappeler l’initiative prise en ce sens, à l’époque, par son prédécesseur Macky Sall qui avait procédé à la digitalisation de l’état civil de la mairie de Fatick.
Cette infrastructure dénommée la «Maison du citoyen» est une maison de service public qui, via le numérique, va permettre aux citoyens d’accéder plus facilement aux services de l’Administration. Selon Cheikh Bakhoum, elle sera un guichet unique pour l’Administration sénégalaise et répondra ainsi à la volonté du chef de l’Etat Macky Sall de faire en sorte que la digitalisation de l’Administration puisse s’accélérer. D’un coût de 400 mille dollars, la réalisation de cette «Maison du citoyen» entre dans le cadre de la mise en œuvre du concept «Smart territoire» à travers lequel l’Adie a prévu de dupliquer le même modèle dans les 45 départements du pays.
Le concept «Smart territoire» lui-même est une des cinq composantes du projet dénommé «Smart Senegal» (Sénégal intelligent), initié par le président de la République Macky Sall, en partenariat avec la Coopération chinoise, en vue de démocratiser l’accès au numérique à tous et pour tous les usages. C’est dans ce cadre qu’au niveau de la place publique appelée Berges du Sine, l’Adie, selon toujours son Dg, a déployé un dispositif wi-fi afin de permettre aux populations d’accéder à l’internet haut débit et gratuitement. En outre, «plusieurs points wi-fi seront mis en place dans la région de Fatick où le désenclavement numérique deviendra ainsi une réalité», a fait savoir M. Bakhoum. Qui, dans le même ordre d’idées, a indiqué que la région va également bénéficier du programme «Smart education» par le truchement duquel des établissements disposeront de «Smart classrooms» (classes intelligentes) qui permettront aux élèves de recevoir un enseignement de qualité dans des classes équipées et très modernes.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here