PARTAGER

En procédant à leur enrôlement dans la Couverture maladie universelle (Cmu) dimanche dernier, le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Sénégalais de l’extérieur, Moïse Diégane Sarr, vient de permettre à 1 500 personnes constituées des imams, catéchistes, pasteurs, chefs de village, présidentes de groupement de femmes et certains élèves de la commune de Diarrère de pouvoir désormais bénéficier d’une prise en charge sanitaire sans anicroche.

Comme il l’avait promis en octobre dernier, le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Sénégalais de l’extérieur, a procédé dimanche dernier à l’enrôlement dans la Couverture maladie universelle (Cmu) de 1 500 personnes dont 1 354 élèves, 73 imams, chefs de village, catéchistes, pasteurs et 73 présidentes de groupement féminin de la commune de Diarrère, pour une enveloppe de quelque 2 millions de francs Cfa. A travers ce geste, Moïse Sarr dit vouloir aider les populations de son terroir à accéder sans grandes difficultés à des soins médicaux de qualité. Mais aussi c’est une manière pour lui de contribuer aux différentes initiatives du chef de l’Etat, Macky Sall, notamment sur les accès universels et le Plan Sénégal émergent (Pse) qui, à travers son axe 2, vise la protection sociale, le développement du capital humain et le développement durable. De plus, M. Sarr voudrait faire en sorte que, dans le cadre de la campagne de parrainage «Un million d’enfants et de femmes dans les mutuelles de santé», récemment lancée par l’Agence nationale de la Cmu (Anacmu), en collaboration avec l’Union nationale des mutuelles de santé communautaires du Sénégal (Unamusc), «Diarrère puisse se hisser en tête de peloton et que nous puissions inspirer et permettre à la région du président de la République d’être la première à accéder totalement et intégralement aux soins de base et aux autres accès universels», a-t-il déclaré. Avant de saluer l’importance de ce «bel instrument» qu’est la Cmu-élève dans les performances scolaires des apprenants.
Par ailleurs, le secrétaire d’Etat en charge des Sénégalais de l’extérieur a invité ses concitoyens à se mobiliser massivement en faveur de la préservation de leur cadre de vie, en adéquation avec le programme «Zéro déchet», institué par le président de la République. Et pour donner corps à cette vision, il a mis à la disposition de la municipalité de Diarrère un important lot de matériels de nettoiement.
Pour sa part, le directeur général de l’Anacmu a invité les autres Sénégalais qui en ont la possibilité à se joindre à Moïse Sarr, Youssou Ndour ou encore Mansour Faye, entre autres, pour mener à bien ce programme novateur de la Cmu qui devrait contribuer à faire du Sénégal un pays émergent. «Dans le cadre de la campagne de parrainage, nous comptons, jusqu’au 28 février prochain, aller dans les villes, les villages, à la rencontre de toutes les bonnes volontés pour mettre en place une chaîne de solidarité en vue de sécuriser la santé des populations», a fait savoir Dr Bocar Mamadou Daf. Qui n’a pas manqué de se féliciter du taux d’enrôlement dans la Cmu de 65%, réalisé dans la région de Fatick où le département de Foundiougne s’est nettement distingué avec ses 85%.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here