PARTAGER

C’est un véritable ouf de soulagement pour les services de pêche et de la surveillance maritime de Fatick qui ont reçu hier des mains du gouverneur de région, trois embarcations modernisées. Une dotation qui devrait leur permettre d’assurer une meilleure administration des îles du Saloum.
Désormais, les services de pêche et de la surveillance maritime pourront assurer une meilleure administration des îles du Saloum dont l’un des problèmes les plus cruciaux reste l’enclavement. Puisqu’avant-hier au port de Ndakhongo, le gouverneur de la région de Fatick, Souleymane Ciss, au nom du ministre de la Pêche et de l’économie maritime, a procédé à la remise de trois embarcations modernisées, d’une part au Service régional de la pêche et de la surveillance maritime, et d’autre part aux postes de surveillance de Bettenty et de Djifer.
Pour le chef de l’exécutif régional, ce geste de sa tutelle constitue la matérialisation de la promesse à lui faite par le ministre Oumar Guèye alors qu’ils partaient ensemble à Bettenty pour présenter les condoléances de la Nation aux familles des 21 femmes qui avaient péri suite au chavirement de leur pirogue le 24 avril dernier. «Ce geste de Monsieur le ministre de la Pêche et de l’économie maritime obéit à son engagement de traduire en actes la politique du chef de l’Etat Macky Sall, contenue dans ce que l’on appelle communément le Plan Sénégal émergent (Pse) qui fait du secteur de la pêche et de l’économie maritime, l’un des secteurs qui s’inscrivent dans le cadre de l’axe 1 qui parle de transformation structurelle de l’économie mais également de l’accroissement de la croissance économique», a ajouté M. Ciss. Lequel n’a pas manqué de mettre en exergue la place de choix (3e) que la région de Fatick occupe sur l’échiquier national en matière de pêche, avec les quelque 15 000 tonnes de poissons qui y sont débarquées chaque année.
Par ailleurs, en réponse aux interpellations de Joseph Sarr, coordonnateur régional du réseau des Conseils locaux de pêche artisanale (Clpa), le gouverneur a promis la tenue d’ici à la fin de l’année, d’un Comité régional de développement (Crd) au cours duquel seront examinés les principaux problèmes auxquels font face les acteurs locaux de la pêche, notamment celui de la sécurité en mer. Non sans inviter les bénéficiaires à faire bon usage de ce matériel.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here