PARTAGER

Ancien ministre de l’Environnement, Modou Diagne Fada invite Macky Sall à reprendre son projet de lutte contre la salinisation des terres. La tête de liste nationale de Manko yeesal senegaal rappelle que cela passe par le reboisement d’eucalyptus qui consomment du sel.

La salinisation des terres est une préoccupation majeure pour les populations de Fatick. C’est conscient de cela que le leader de la coalition Manko yeesal senegaal invite le chef de l’Etat à ressusciter le projet de reboisement d’eucalyptus qu’il avait initié à l’époque où il était ministre de l’Environnent, afin de lutter contre la salinisation des terres. «Ici à Fatick, alors ministre de l’Environnement (Ndlr : de 2001 à 2005), nous avions entrepris un projet de restauration des terres parce que, comme vous le savez, beaucoup de terres ont été envahies par le sel et sont devenues inexploitables par les agriculteurs», a indiqué Modou Diagne Fada lors de son passage dans la capitale du Sine jeudi. Dans le fief de Macky Sall, il ajoute : «Ce projet-là doit être repris avec des reboisements massifs d’eucalyptus qui consomment le sel. Maintenant que vous avez le président de la République qui est né et a grandi à Fatick, qui est un géologue et qui connaît très bien la question que je viens d’évoquer, j’espère qu’à partir de maintenant, s’il avait oublié la question, je la lui rappelle», a-t-il dit sous les applaudissements nourris de ses militants, les candidats de Yeesal à Fatick que sont Bouna Niane, Téning Sène pour le département de Fatick et son ami Ousmane Diouf pour la liste nationale.
Par ailleurs, pour convaincre les Sénégalais à voter pour sa coalition, Fada a fait prévaloir ses expériences parlementaire et gouvernementale. «Ousmane Diouf et moi avons une expérience de 30 ans en politique malgré notre jeunesse. Personne ne peut dire aujourd’hui qu’il a plus d’expérience politique que nous. Personne ne peut dire aujourd’hui qu’il a plus d’expérience parlementaire que le leader de la coalition Yessal. Ayant fait trois mandats en 1998, en 2007 et 2012, cela veut dire donc que je connais bien les arcanes de l’Assemblée nationale», soutient-il. Avant d’ajouter : «Membre du gouvernement à 29 ans et tour à tour ministre de la Jeunesse, de l’Environnement et de la Santé, personne ne peut dire qu’il connaît mieux que moi l’Etat. C’est la raison pour laquelle vous pouvez nous faire confiance.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here