PARTAGER

A Fatick, la bataille pour le leadership au sein de l’Alliance pour la République (Apr),  avec en toile de fond le fauteuil du maire, se joue désormais entre Matar Ba et Biram Faye. Ces deux hommes politiques ont donné aux observateurs de la scène politique locale l’occasion d’en faire le constat samedi dernier à travers leur forte mobilisation teintée d’une certaine rivalité, pour accueillir le chef de l’Etat Macky Sall en tournée agricole dans le Sine-Saloum.

Le passage du chef de l’Etat Macky Sall à Fatick le week-end dernier lors de sa tournée agricole dans le Sine Saloum est plein d’enseignements. Entre autres, il aura sans doute permis au patron de l’Alliance pour la République (Apr) de constater de visu la bataille sans merci que ses poulains sont en train de se livrer pour le leadership local en perspective notamment des prochaines élections municipales. Mais dans ce combat de gladiateurs, les deux figures qui se sont le plus illustrées samedi dernier à l’accueil de leur mentor aux portes de Fatick, sont Matar Ba, ministre des Sports et maire de Fatick, et Biram Faye, Directeur général de l’agence nationale d’Assistance à la sécurité de proximité (Asp). Ces deux personnalités, par militants interposés, ont, en effet, mené une véritable guerre de pancartes. Chaque camp essayant, par tous les moyens, de montrer à Macky Sall que son leader est le plus représentatif dans la capitale du Sine. Des témoins racontent même qu’il y a eu quelques échauffourées entre ces deux camps qui ont fait montre d’une rivalité inouïe. Et quelques instants seulement après que le président de la République a pris congé de sa ville natale en direction de Kaolack, le Dg de l’Asp que ses partisans surnomment «Monsieur emplois», comme pour célébrer une victoire électorale, a improvisé une caravane à travers les artères de la cité de Mame Mindiss en guise de remerciement aux populations qui ont bien voulu se mobiliser à ses côtés pour accueillir chaleureusement le chef de l’Etat. De leur côté, les militants du «Puma du Sine» ont aussi jubilé pour avoir eu l’occasion de démontrer leur force de frappe en termes de mobilisation.
Après le terrain, les inconditionnels de Matar Ba et de Biram Faye ont investi les réseaux sociaux pour mener une autre bataille : celle de la communication. Ainsi, dans un camp comme dans l’autre, on s’évertue, à travers des photos, vidéos et autres, à mettre en exergue la forte mobilisation que le chef de file est parvenu à réussir. On se plait également à exhiber des photos que le leader a prises en compagnie du «Grand boss», dans le véhicule de ce dernier. Une façon de prouver une certaine complicité ou proximité entre les deux hommes. L’on ne s’est pas privé non plus de distiller çà et là des propos que Macky Sall aurait tenus à l’endroit de chacun de ces deux camarades dont la rivalité est devenue un secret de polichinelle. Ainsi, le patron de l’Apr aurait apostrophé Matar Ba en ces termes : «je suis fier de toi, tu as mobilisé aussi bien à l’aller qu’au retour» et à Biram Faye, il aurait confié le compliment suivant : «Tu es l’avenir du Sine, je te félicite pour cette belle mobilisation.»

3 scenarii pour Biram Faye
Ce spectacle auquel les Fatickois ont eu droit préfigure déjà de ce que pourrait être la prochaine campagne pour l’élection du maire de Fatick. Un poste qui ne laisserait pas Biram Faye indifférent, au regard de l’acte qu’il vient de poser. Mais sa marge de manœuvre est assez étroite pour qu’il puisse prétendre être le prochain édile de Fatick. Trois scenarii se présentent à lui. Soit Macky Sall le choisit pour diriger la liste de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) et lui ouvre ainsi un grand boulevard. Soit il entre en dissidence, ce qui paraît illusoire vu son degré d’engagement aux côtés de Macky Sall, comme l’avait du reste fait le président de la Convention des cadres républicains (Ccr) de Fatick, Mame Adama Ndour, lors des élections municipales de 2014. Ce faisant, il pourrait se coaliser avec quelqu’un comme Sory Kaba, l’un des plus grands pourfendeurs de la gestion de l’actuelle équipe municipale et qui ne cache pas son ambition de vouloir succéder à Matar Ba. Le troisième scénario est que, si Macky Sall venait à porter encore son choix sur Matar Ba, comme c’était le cas en 2012 et 2014, pour continuer à présider aux destinées de la capitale du Sine, Biram Faye accepte de se mettre dans les rangs et attende patiemment que son heure arrive. Pour l’instant, Matar Ba semble être déjà prêt pour la confrontation avec ses contempteurs. Raison pour laquelle, jeudi dernier, lors de la réunion du Conseil municipal consacrée au vote du Compte administratif pour l’année 2019, il a demandé avec insistance à ses collègues conseillers de défendre vaillamment le bilan de l’équipe municipale auprès de leurs mandants.
En dehors de la commune de Fatick se dessine un autre duel à Diarrère, entre l’édile et non moins Directrice générale de l’Agence nationale de la Petite enfance et de la case des tout-petits, Thérèse Faye Diouf, et le secrétaire d’Etat en charge des Sénégalais de l’extérieur, Moïse Diar Diégane Sarr. Jadis très proches, ces deux responsables se regardent depuis quelques temps en chiens de faïence et chacun, sans en donner l’air, affûte tranquillement ses armes en direction des prochaines élections municipales. Et la visite du chef de l’Etat leur a donné, eux-aussi, l’occasion d’expérimenter leur cote de popularité. D’aucuns estiment d’ailleurs qu’en promouvant Moïse Sarr au poste de secrétaire d’Etat, Macky Sall chercherait quelque part à éclipser Thérèse Faye Diouf qui ne serait pas en odeur de sainteté auprès de la Première dame Marième Faye Sall.
Non loin de Diarrère, à Niakhar plus précisément, un autre duel devant opposer le maire, Macodou Sène, et le Directeur général de la Société nationale de recouvrement (Snr), Me Bassirou Ngom, est très attendu. Ici comme ailleurs, seul un arbitrage du patron de la maison beige-marron pourrait empêcher l’implosion de l’Apr lors des prochaines joutes électorales. Cela, au regard des grandes ambitions qu’affichent les uns et les autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here