PARTAGER

Les faux permis de conduire foisonnent dans la région de Fatick. La preuve, rien que pour ces deux dernières années, ce sont plus de 200 faux permis de conduire qui y ont été saisis par les services compétents. C’est ce qu’a révélé hier le chef du Bureau régional des transports routiers de Fatick, lors de la cérémonie marquant le démarrage officiel du processus de remplacement des permis de conduire. Cette opération qui, selon Valdiodio Ndiaye, devrait à terme permettre de mettre hors d’état de fonctionnement tous les faux permis circulant dans notre pays, entre dans le cadre du processus de sécurisation de tous les titres de transport de l’Etat du Sénégal.
Venu procéder au lancement de ladite opération dans la région de Fatick, le chef de l’exécutif régional a indiqué que cette dématérialisation des titres de transport cadre parfaitement avec l’Axe 3 du Plan Sénégal émergent (Pse), relatif à la gouvernance et à la sécurité. «Dans le cas de la gouvernance, il y a un aspect fondamental pour arriver à l’émergence de notre pays et qui se trouve être l’allégement des procédures administratives. Il faut que dans notre pays on arrive, lorsqu’un citoyen veut obtenir un document administratif, qu’il puisse en disposer dans les délais les plus courts possibles, mais également que ce document soit suffisamment sécurisé pour pouvoir servir au niveau de tous les secteurs de la vie socio-économique de notre pays», a fait savoir Souleymane Ciss. Selon qui ce remplacement participe à la fois au renforcement des mesures de sécurité et à l’assainissement du secteur des transports routiers.
A noter que Fatick est la 4e région après Dakar, Thiès et Diourbel où le processus de remplacement des permis de conduire a été lancé.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here