PARTAGER

C’est une véritable aubaine pour l’Hôpital régional de Fatick (Horef) qui, à l’instar des autres structures sanitaires du pays, connaît un déficit en poches de sang, notamment en cette période de pandémie du Covid-19. C’est conscients de cette situation que les membres du Club des donneurs de sang de la région de Fatick ont organisé samedi dernier une journée de don de sang qui leur a permis de collecter 58 poches mises à la disposition de la banque de sang de l’Horef. A en croire Souley­mane Kane, coordonnateur dudit Club né seulement le 5 juin dernier avec aujourd’hui 131 membres, cette action sera multipliée à travers toute la région en vue de mettre définitivement l’Horef à l’abri du besoin en poches de sang. Sous ce rapport, renseigne M. Kane, les communes de Tattaguine et de Gossas seront les prochaines étapes, respectivement le 27 juin et en juillet prochain.
Venu présider le lancement des activités de ce Club, l’adjoint au gouverneur en charge des Affaires administratives a vivement salué l’initiative. Selon El Hadj Malick Sémou Diouf, l’importance du don de sang n’est plus à démontrer et les poches qui seront collectées lors de cette journée contribueront à sauver de nombreuses vies dans les structures sanitaires de la région de Fatick connue pour être une zone «accidentogène». En plus de les féliciter, M. Diouf a invité les initiateurs de cette activité à sensibiliser davantage les populations sur l’importance du don de sang. «Le don de sang est le meilleur don que l’on peut faire pour autrui parce que c’est un don de vie», a soutenu M. Diouf.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here