PARTAGER

En partance pour l’Europe, 27 migrants clandestins ont été interceptés hier, au petit matin, dans les îles du Saloum, par des gardes de l’Aire marine protégée du Gandoul et des éléments du poste de gendarmerie de Niodior. Selon une source sécuritaire, ces migrants irréguliers qui sont tous des hommes et de nationalité gambienne, avec une moyenne d’âge variant entre 16 et 30 ans, ont quitté Banjul la veille aux environs de 22h, à bord d’une pirogue qui les a déposés dans une île dénommée Bettenty, différente de l’autre Bettenty située dans la commune de Toubacouta et devenue tristement célèbre avec la mort en avril 2017 de 21 femmes suite au chavirement de leur pirogue. Ici, renseigne toujours notre source, ils ont attendu désespérément une autre pirogue qui devait leur permettre de poursuivre tranquillement leur aventure. Et c’est vers 5h du matin qu’ils ont aperçu dans les parages une pirogue sénégalaise qui les a ramassés et transportés jusqu’à Sankouane, une île non loin de celle de Niodior. De là, les éléments du poste de gendarmerie de Niodior sont intervenus pour les appréhender. Par la suite, les 20 ont été conduits à la Brigade de gendarmerie de Fimela et les 7 autres au poste de Niodior pour les besoins de l’identification.
Ainsi, c’est la deuxième fois en moins de deux mois qu’un groupe de candidats à l’émigration irrégulière a été intercepté dans cette partie de la région de Fatick. Le 17 septembre dernier, ils étaient 73 migrants clandestins à être appréhendés par les éléments de la Brigade de gendarmerie de Fimela au niveau du village de pêcheurs de Djifer, commune de Palmarin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here