PARTAGER

Les leaders de Macky2012 ont fait face à la presse samedi. Il s’agit de l’une des tendances de cette coalition qui avait porté le Président Sall au premier tour de la Présidentielle de 2012. Ce moment a été choisi pour faire la présentation de Fatoumata Guèye Diouf qui a remplacé Me Moussa Diop. Elle a tenu à préciser qu’elle n’est «pas intérimaire», mais une «coordonnatrice pleine et absolue». «Une partie de Macky2012 conteste notre légitimité. Je tiens à dire que la coalition est bien structurée. Nous avons des instances et une charte qui décrit notre fonctionnement. Aujourd’hui, c’est cette charte-là qui légitime cette composition de Macky2012», a-t-elle soutenu. Mme Diouf dit qu’en 2019, un président et un vice-coordonnateur ont été «démocratiquement élus». «Nous avons assisté, tout le monde en a été témoin, à la démission de l’ex-coordonnateur en direct à la télévision. Et notre charte prévoie, en cas de démission du coordonnateur, que c’est le vice-coordonnateur qui doit le remplacer. Donc nous n’avons fait qu’appliquer la charte», s’est-défendue Mme Diouf. Celle qui est présentée comme une proche de Zahra Iyane Thiam s’est aussi attaquée, sans les nommer, à Mohamed Moustapha Diagne et Cie. «S’il y a maintenant des gens, nous ne savons par quel truchement, mal intentionnés, qui ont des échecs politiques, ils ne peuvent pas nous faire porter ce chapeau-là. Surtout que parmi nos détracteurs il y a quelqu’un qui n’est même pas de Macky2012, qui a toujours eu des élans fractionnistes. Pas du tout stable, tantôt c’est à gauche, tantôt à droite», a dit Fatoumata Guèye Diouf, faisant allusion au coordonnateur de l’autre tendance de Macky2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here