PARTAGER

Jeudi soir, la Caf a dévoilé l’équipe-type africaine de l’année 2017 établie à partir des votes des internautes. Le résultat est consternant…

Cette année, la Caf avait décidé d’innover et de donner un peu de pouvoir aux supporters lors de la cérémonie des Caf awards qui récompense les meilleurs acteurs du football africain de l’année écoulée. D’une part, l’instance a permis aux internautes de voter pour le Joueur africain de l’année. Une goutte d’eau certes (leur vote compte seulement pour 1,45% du total des points attribués), mais qui a le mérite d’exister. L’autre grande invention de la Caf était de proposer aux fans d’élire leur équipe-type de l’année depuis sa page Facebook et ses comptes Twitter.
Pour chaque poste du 3-4-3 qu’elle imposait, l’instance a proposé un vote entre 3 joueurs présélectionnés par son jury d’experts. Le résultat a été révélé jeudi soir et il est tout simplement ridicule. A part Mohamed Salah, tous les meilleurs joueurs de l’année manquent à l’appel, à commencer par Sadio Mané et Pierre-Emérick Aubameyang qui se sont pourtant classés 2e et 3e joueur africain de l’année. A leur place, on retrouve Khalid Boutaïb et le Tunisien Taha Yassine Khennisi…

Les internautes ont voté par patriotisme, mais non sur les performances sportives
Le plus gros problème concerne le milieu de terrain, beaucoup trop offensif avec l’attaquant Bencharki et l’ailier Ounajem, tous deux pensionnaires du Wydad Casablanca, alignés comme… relayeurs. En sentinelle, El Ahmadi est préféré à Naby Keïta ou encore Séri, tous deux pourtant très performants cette année. Sans Koulibaly, Benatia, El Hadary ou Ondoa, la défense n’est pas terrible non plus. En bref, ce onze n’a rien de l’équipe-type de l’année 2017.

Les joueurs de l’Afrique du Nord en force
Très clairement, les internautes ont voté par patriotisme plutôt qu’en se basant sur les performances sportives. Résultat : l’Afrique du Nord, où les internautes se sont montrés plus réactifs, est surreprésentée dans ce onze avec 9 joueurs. Le système tactique choisi par la Caf et sa présélection de joueurs n’ont rien arrangé. Si l’intention de l’instance était louable, la méthode reste clairement à revoir, car là, cette équipe absolument pas crédible, n’offre pas une image très valorisante du continent.
Onze-type Caf de l’année : Gardien : Aymen Mathlouthi (Tunisie et Etoile du Sahel). Défenseurs : Ahmed Fathi (Egypte et Al Ahly), Eric Bailly (Côte d’Ivoire et Manchester United), Ali Maâloul (Tunisie et Al Ahly). Milieux de terrain : Mohamed Ounnajem (Maroc et Wydad Athletic Club), Karim El Ahmadi (Maroc et Feyenoord), Ajayi Junior (Nigeria et Al Ahly), Achraf Bencharki (Maroc et Wydad Athletic Club). Attaquants : Khalid Boutaib (Maroc et Yeni Malatyaspor), Mohamed Salah (Egypte et Liverpool), Taha Yassine Khenissi (Tunisie et Espérance).
A l’arrivée, beaucoup d’oubliés qui pouvait nous donner un vrai onze-type comme celui-ci : El Hadary, Moses, Benatia, Koulibaly, Ghoulam, Naby Keïta, Séri, Salah, Mané, Aubameyang, Aboubakar.
Avec Afrik-foot

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne vois pas de problème dans ça. Chacun est libre de voter celui qu’il veut. Si les pays subsahariens n’ont pas accès à internet ou ne s’intéressent pas au football ce n’est pas la faute des maghrébins.

Répondre à akilas Annuler la réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here