PARTAGER

Les fans du Fc Metz ont sûrement vite compris. Au rythme d’entrées en jeu toujours plus endiablées, de buts spectaculaires, puis de titularisations fréquentes, Ismaïla Sarr a attiré de très nombreux courtisans et s’est peu à peu éloigné du club lorrain. Ce dernier sait aujourd’hui qu’il lui sera difficile de conserver sa pépite sénégalaise de 19 ans, tout comme il sait qu’il est assis sur une petite mine d’or.
Le tarif exigé par Metz pour lâcher son joueur de 19 ans, sous contrat jusqu’en 2021, sera conséquent. Et cela ne refroidit même pas forcément tous les clubs français, à l’image du Stade Rennais, prêt à débourser 15 M d’euros pour le joueur.
Hier (jeudi), dans les colonnes du Républicain Lorrain, le directeur général adjoint des Grenats, Philippe Gaillot, faisait le point sur la situation. «Il faudrait une offre stratosphérique pour nous faire changer d’avis. Jusqu’ici, elles sont insuffisantes, mais on est obligé de se préparer…»
Comme nous vous le révélions il y a deux jours, l’As Monaco s’est lancée sur le dossier, toujours aussi attirée par les jeunes joueurs au fort potentiel. Newcastle, Lille, Leipzig et même le Barça ont coché le nom de Sarr. Et voilà qu’un nouveau courtisan se présente, puisque selon La Provence, l’Olympique de Marseille est très intéressé par le jeune Sénégalais. Des discussions ont même été entamées avec l’entourage du joueur, auteur de 5 buts et 5 passes décisives lors du dernier exercice.
Même si le club phocéen n’a pas ciblé ce secteur comme ayant besoin de renfort, il ne peut pas ignorer tout le potentiel de Sarr et se positionne donc clairement. Mais a-t-il les moyens de battre la concurrence sur ce dossier ? Rien n’est moins sûr… Embarqué dans des cas délicats (Mandanda, Gomis, la recherche de défenseurs centraux), l’Om a peut-être d’autres chats à fouetter pour le moment.
Footmercato

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here