PARTAGER

Instaurée depuis 2001 par l’instance internationale du football (Fifa), la Chambre nationale de résolution des litiges (Cnrl) de la Fédération sénégalaise de football a été installée hier. Composée de huit membres dont deux juristes, la Chambre aura pour mission de régler et prévenir les conflits dans le football sur le plan national.

La Fédération sénégalaise de football a procédé hier à l’installation de sa Chambre nationale de résolution des litiges (Cnrl), créée en septembre dernier par le Comité d’urgence de l’instance fédérale. Présidée par le président de la Ligue professionnelle de football (Lpf), Saër Seck, représentant le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, la Cnrl mise en place selon les dispositions de l’article 65 des statuts de l’instance fédérale, est une recommandation de la Fifa. Comme son nom l’indique, elle sera chargée de régler les différents litiges de la discipline sur le plan national. «C’est une chambre qui arrive à son heure après 8 années de football professionnel. Il était temps d’autant plus que c’est une recommandation de la Fifa qui date de 2001», fera remarquer le président de la Ligue pro. Soulignant que la Cnrl interviendra le plus souvent «autour des enjeux des indemnités de formation, les transferts entre clubs ou encore les licences des joueurs».

Ousmane Kane : «C’est un formidable challenge»
Le magistrat Ousmane Kane est le président de la Cnrl, président de la Cour d’appel de Kaolack et ancien secrétaire général du Tribunal arbitral du sport (Tas), Maître Abdoul Kader Niang, notaire et vice-président. Quant aux représentants des clubs, il s’agit de Samba Diop, Abdoulaye Guèye et Paulo Badji. Les représentants des joueurs sont Olivier Kabou, Lamine Mboup et Cheikh Sidy Ba. Rappelant que les deux premiers postes occupés par des juristes sont une recommandation de la Fifa, le président de la Ligue pro précise que «la Chambre travaillera dans une totale indépendance et sera seule à régler les litiges du football national». Non moins sans préciser que «les commissions de discipline de la Fédération sénégalaise et de la ligue continueront à exercer leur rôle. Elles restent. Le travail de la Cnrl est plus global.»
Conscient de la grandeur de la tâche qui attend son équipe, le président de la Cnrl parlera de «challenge». «Il y aura de la matière. Il y a beaucoup d’enjeux dans le football d’aujourd’hui avec les contrats de transfert et autres. C’est un formidable challenge. Et on essayera surtout de prévenir les conflits autant que possible. C’est cela aussi notre responsabilité», dira le magistrat Ousmane Kane.
Avec un mandat de 4 ans, la Chambre nationale de résolution des litiges promet de se pencher incessamment sur les dossiers et répondra présente à chaque fois qu’elle sera sollicitée. Même si elle sera présente au quotidien dans la prévention des litiges. Le premier dossier de l’équipe du magistrat Kane pourrait concerner l’affaire de l’international sénégalais des moins de 23 ans, Abdoulaye Ba, en contrat avec l’équipe de Tengueth Fc et le Jaraaf.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here