PARTAGER

Le président de la Fédération mauritanienne de football (Ffrim), Ahmed Yaya, superviseur envoyé par la Caf et la Fifa, à l’Ag de la Fédé foot, a suggéré une réforme dans les textes du football national. «Je salue l’esprit démocratique ayant prévalu lors des débats et lors de l’élection mais je pense qu’il y a un besoin de refonder le système pour aller plus vite et le rendre plus fluide», a dit le président de la Ffrim, par ailleurs président de la Commission juridique de la Caf. «C’est une Assemblée générale exceptionnelle parce que personnellement je n’ai jamais vu autant de monde dans une rencontre de ce genre.»
Saluant le comportement des trois candidats à la présidence de la Fsf, il précise que pour plus de fluidité, il convient de faire un vote par collège. «Ainsi, les clubs régionaux pourraient voter dans les régions sans pour autant accéder à cette Ag, le système des grands électeurs est le mieux adapté aux statuts-types de la Fifa», a-t-il par ailleurs relevé. «Dans les statuts, je pense qu’il y a des améliorations possibles à faire en faisant un vote par liste par exemple qui est différent de ce qui se fait ici», a-t-il ajouté, appelant à revoir les statuts de la Fédération. «Ce système est désuet et j’ai fait des suggestions au président élu en ce sens», a-t-il estimé.
Aussi, il a salué la réaction de fair-play du candidat Mbaye Diouf Dia à la fin du processus électoral. «Je salue son état d’esprit avec cette accolade à la fin qui montre que c’est le football sénégalais qui est le plus important», a commenté le président de la Ffrim.
Avec Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here