PARTAGER
Mountaga Sy, DG Apix

Et Mountaga fut dépêché à MackyTV pour fondre les barres de fer de scandales du minerai de la Falémé.
Vous le connaissez ? Sans doute pas tellement. C’est le Monsieur dont l’agence a en charge la supervision de la réalisation du Ter. Ce machin qui nous coûtera plus de 1 400 milliards pendant que nos hôpitaux manquent de quoi opérer les gens et nos frères et sœurs sont renvoyés des écoles privées, faute de paiement de la part de l’Etat. Vu ainsi, il y a de quoi s’interroger sur le patriotisme de Monsieur Sy. Mais bon, c’est la volonté et le désir du chef, le clan ne s’y oppose jamais.
Pour sa périlleuse mission de sauvetage d’avant-hier, Mountaga Sy n’a pas réussi à engloutir les barres de scandale dans la fonte. Avec un bon lexique Zes, promoteur développeur, Bottom-up, Composante tripartie, Schéma de connectivité, nana ni, nana na, ses explications n’ont constitué ni un démenti ni une quelconque déconstruction des propos du Président Sonko. Une de mes grand-mères m’a dit : «Doom so beugué rééreul Sénégalais rek lakkal toubab you khautt donté ni li gay wakh dou deugeu» (Mon fils si tu veux tromper un Sénégalais sers toi d’un français profond même si ce que tu dis est à l’opposé de la vérité). Bref, allons à l’essentiel.
Ce qu’on peut retenir de la sortie du Dg de l’Apix :
1. Devant les caméras, il a confirmé l’existence du protocole d’accord, Mou pour certains, Mémorandum d’entente pour les autres. Retenons que toutes les informations fournies par Ousmane Sonko sont tirées de ce protocole d’accord qui existe bel et bien. Ces informations sont donc authentiques. Ceci prend le contre-pied de certains Apéristes qui disent que le document qu’avait le Président Sonko était un rapport et non un Protocole d’accord. Ils se sont perdus entre les deux “Ort/Ord“. Sacrés Apéristes !
2. M. Sy a confirmé le montant de financement de la première phase (unité de fabrication) qui est de 120 millions de dollars (60 milliards comme annoncé par Sonko). Cependant, il a omis sciemment de parler du montant de financement de la deuxième phase.
3. M. Sy dit que le financement sera supporté par le promoteur Tosyali, le président Sonko n’a pas dit le contraire. Toutefois, il est allé plus loin en nous apprenant que dans le Mou, qui existe bien, le Sénégal s’engage à participer au paiement des intérêts du prêt de Tosyali et de lui apporter une garantie pour ses engagements bancaires. Nous parlons bien des trois composantes (sidérurgie, minerai et ferroviaire) et hier vous parliez d’une seule composante.
4. M. Sy nous apprend que Tosyali a bénéficié d’une offre d’incitation fiscale (Code des investissements, Code minier, Zes) mais n’a pas nié les exonérations et autres facilités accordées à Tosyali (exonération d’impôts, l’Etat renonce aux taxes sur l’utilisation du gaz, de l’électricité, de l’eau…).
5. Monsieur Sy dit que Tosyali s’engage à employer 65% de main-d’œuvre locale, heureusement qu’il a précisé. Président Ousmane Sonko nous apprend que 50% des cadres dirigeants de ce projet seront des Turcs. Autrement dit, Tosyali va recruter des Sénégalais pour le travail pénible, mais le Top Management sera turc. Au passage, il n’a pas nié l’engagement de l’Etat à payer les cotisations sociales durant les dix premières années.
6. Dans sa sortie, M. Sy n’a pas détaillé la plate-forme portuaire dont se servira Tosyali pour exporter les produits semi-finis et finis. Dans ses explications, il a juste dit que «les produits seront transportés au port approprié». Si ma lecture est bonne, la composante ferroviaire interviendra dans la deuxième phase du projet. Ce qu’il confirme en disant que la convention signée le mardi 27 août 2019 porte sur la composante «Unité de fabrication» et non sur les composantes «Minerai» et «Ferroviaire». Sur ce point, il n’a pas nié les propos de Sonko à propos de la construction et l’utilisation au bénéfice de Tosyali d’un port minéralier, un des engagements de l’Etat contenus dans le Mou qui existe bel et bien.
7. Dans la réaction, le Dg de l’Apix nous apprend que la convention de la première phase a été signée ce mardi 27 août 2019 et sera soumise à l’approbation du président de la République. Je pense que le président Sonko mérite des félicitations, car sa conférence de presse a incité une réaction qui, normalement, devait être proactive. Il est du devoir de l’Etat d’informer les Sénégalais de l’utilisation de leurs ressources naturelles. S’il n’y avait pas ce point de presse, qu’allions-nous savoir ?
Nous attendons avec impatience votre grand oral que vous voudrez bien nous servir sur le coût réel du Ter qui prend de la poussière depuis son aller-sans-retour à la veille de l’élection présidentiel.
M. Sy, vos barres de fer de scandales ne seront pas dissoutes dans la fonte, elles sont passées à côté. Pour une prochaine fois, évitez d’y être projeté car les flammes de la vérité ne ratent jamais le mensonge et l’incohérence. Pour une énième fois, le président Sonko tient le haut du pavé.
Ousseynou LY
Pastef-les patriotes
Membre du Secrétariat national à la communication

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here