PARTAGER

Pour faire face au coronavirus, le président de la République a pris différentes mesures pour éviter la propagation du virus. Parmi elles, la fermeture des écoles et établissements publics comme privés. A Kolda, la décision est appliquée à la lettre. Sur l’ensemble du territoire communal, aucune école ou établissement n’a ouvert ses portes. Un tour a permis de concrètement constater le respect et le niveau d’exécution de cette importante mesure. Sur tous les lieux qui font office d’établissement scolaire, pas l’ombre d’un seul élève ou un quelconque enseignant.
Les enseignants sont restés à la maison loin de leur lieu de travail. Seuls les gardiens des lieux figurent en bonne place dans une ambiance ou un silence de cathédrale. Et pour éviter une éventuelle présence de certains récalcitrants, salles de classe, bureaux et autres portes sont complètement fermés à clé. Même les portes principales d’entrée restent fermées par ceux qui ont la charge de la sécurité des lieux.
Interrogés, certains gardiens affirment que ni élève ni enseignant, personne n’est venu sur les lieux. Ainsi, les établissements sont vides, déserts et orphelins de leur monde. Dans ceux installés en plein air dans le monde rural, les cours de récréation et les vérandas des bâtiments sont en partie occupées par des animaux.
La décision présidentielle rendue publique et officielle pendant le week-end, les responsables des écoles et établissements n’ont pas pu rencontrer les apprenants pour plus de sensibilisation contre le coronavirus. Qu’à cela ne tienne, à l’instant, les autorités scolaires et académiques, associées aux parents d’élèves, veillent au strict respect et sans condition de cette mesure qui participe à aussi protéger ces populations contre le coronavirus.
ehcoly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here