PARTAGER

La 19e édition du Festival Africa fête Sénégal (Fafs) débute ce vendredi. Inscrit dans l’agenda culturel et touristique, ce festival itinérant va se poursuivre jusqu’au 21 décembre autour du thème «Décentralisation au cœur du développement». Des cessions de formation en technique de sonorisation et en lumière sont prévues à Ziguinchor.

Mamadou Konté, le fondateur du Festival Africa fête, est parti depuis 12 ans, mais son œuvre continue. La relève a su tenir haut le flambeau. Très attendue par les artistes, mélomanes et acteurs culturels, la 19e édition du Festival Africa fête Sénégal (Fafs) démarre ce vendredi à Dakar à l’Institut français. Coumbis Sorra, jeune artiste émergente, assurera la première partie, éventuellement à côté de Viviane Chidid, l’une des têtes d’affiche de cette édition, annoncée malade. Après Dakar, ce festival annuel et itinérant depuis 12 ans va se poursuivre dans les régions de Saint-Louis et de Ziguinchor. Elles accueilleront respectivement les concerts du 7 décembre à l’Institut français et du 21 décembre à l’Alliance française. Un menu riche en sonorités africaines est au programme de cette année. Du mbalax au rap en passant par le folk et le tradi-moderne. Entres autres artistes qui vont se produire, Dieuf Dieul (tête d’affiche), Fuk n Kuk, Mbaye Ndiaye Thiala, Adama Founé Cissokho et Daray Mbed figurent sur le catalogue. Véritable mélange de jeunes talents et d’artistes confirmés.
«La décentralisation au cœur du développement» est le thème de la présente édition. Le festival s’inscrit dans cette dynamique et affiche sa volonté de participer à la structuration et à la professionnalisation du secteur. Ainsi, cette année, Africa fête organise en amont une cession de renforcement de capacités du 16 au 21 décembre à Ziguinchor. «En plus des concerts, nous avons surtout des formations importantes dans le milieu. Il s’agit de formation en technique de sonorisation et en lumière. C’est une formation qui permet aux techniciens de se renforcer pour pouvoir aussi accueillir des activités qui viennent jusqu’à Ziguinchor, mais aussi pouvoir renforcer les animations qui se déroulent dans cette localité», a déclaré ce mercredi Rokhaya Daba Sarr, directrice du Festival Africa fête, lors d’une conférence de presse tenue en présence du rappeur Free Loader du groupe Fuk n Kuk, de la chanteuse Coumbis Sorra, des personnalités du monde culturel et des représentants de la Mutuelle nationale de santé des acteurs culturels du Sénégal (Mnsacs). «Le festival Africa fête Sénégal est un modèle abouti de ce qu’on voudrait voir comme festival au ministère de la Culture. Il occupe une place importante au sein de l’agenda culturel. C’est un festival attendu, qui a réussi à transcender les frontières», a déclaré Abdoulaye Koundoul, directeur des Arts, qui assure du soutien du ministère de la Culture. «Ce qui a été fait ces années passées continuera à être fait. Les services de la direction des Arts, sous l’impulsion du ministère de la Culture, sont en train de travailler pour parachever la convention», dit-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here