PARTAGER

L’équipe du Galsen hip-hop awards a défini la feuille de route de la 5e édition inscrite sous le signe du civisme, de l’éducation à la citoyenneté et le respect du cadre de vie.

«Civisme, éducation à la citoyenneté et respect du cadre de vie», c’est le thème de cette cinquième édition des Galsen hip-hop awards qui a été dévoilé hier par le promoteur Yous­sou Doumbouya. En effet, beau­coup de choses sont en train d’échapper aux Sénéga­lais, conséquence du faible niveau d’éducation à la citoyenneté, selon le promoteur qui compte relever ce défi. «En tant qu’acteur culturel, on peut parler et toucher, voire conscientiser les populations», ajoute Y Dee.
Le Galsen hip-hop a retenu pour cette année 23 nominés qui sont répartis dans onze catégories. Dans la catégorie Meilleur album, sur les 29 sorties, 5 ont été présélectionnés, 6 mixtapes et Ep. Et sur les 81 clips, 20 vidéos sont retenues pour la compétition des Awards. La rubrique Meilleure animatrice hip-hop radio, dont le vote sera cent pour cent public, constitue l’innovation.
Les critères retenus sont entre autres : tout album sorti entre juin 2018 et septembre 2019, une présence médiatique et musicale, une vidéo de qualité avec un scénario à l’appui, faire des concerts plateaux radio et télévision. En outre, des titres de reconnaissance seront décernés à des artistes de la première ou la deuxième génération qui sont restés constants, c’est-à-dire qui n’ont jamais cessé d’être présents. Le vainqueur du flow up et une révélation bénéficiant de cette plateforme, entre autres artistes. Mais les acteurs sont conscients de la divergence des appréciations de l’initiative. «L’essentiel est d’être conscient de sa direction. Ce qu’on fait n’est pas forcément ce que tout le monde veut. C’est le rôle de l’artiste de faire des efforts», soulignent les organisateurs.
Coco Jean rebondit sur les plaintes des artistes notées à chaque édition et apporte des précisions. «Il va toujours y avoir des gens qui vont dire comment, pourquoi ceci et cela. Les artistes ont toujours des choses à dire sur les critères et les conditions de participation.» Mais il rassure sur le fait qu’ils ont toujours informé les artistes et les mélomanes sur les critères et conditions de participation. Toutefois, le jury représente 50% des votes, le public 25% et les animateurs hip-hop 25% du vote. A sa première édition, les Galsen hip-hop awards avaient rendu un «hommage aux pionniers», avant de mettre l’accent sur «l’entrepreneuriat et le leadership» lors de la 2e édition. «Hip-hop au service de l’éducation» était le thème de la troisième édition et «Zéro sans abris», celle de la 4e.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here