PARTAGER

Si Bruno Ventura a une certaine notoriété dans le pays, c’est sans doute grâce aux nombreuses projections itinérantes qu’il organise depuis de nombreuses années. Après le Festival de cinéma itinérant dans le Fouta, Afrikabok organise également depuis 5 éditions le Festival dans le Saloum. Promenade dans le Saloum est toutefois hypothéquée cette année. En cause, le retrait de plusieurs sponsors qui accompagnaient le festival dont la direction de la Cinématographie. «Ça va être difficile puisqu’on a toujours le même problème, le financement», explique Bruno. Désabusé, il explique que les bailleurs habituels ne seront pas de la partie. «J’espère qu’il y aura le Fouta», dit-il. Mais là encore, avec la pandémie du coronavirus qui sévit, les populations de la vallée du fleuve devront sans doute attendre des lendemains meilleurs pour savourer des films sous les étoiles.
mamewoury@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here