PARTAGER

L’Archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye, a réitéré mercredi, à l’occasion de la célébration de la fête de Toussaint, sa demande d’aider les fidèles chrétiens de la grande banlieue dakaroise à bénéficier d’un «cimetière de proximité». «Je voudrais renouveler la demande déjà formulée l’année dernière au cimetière de Bel Air, d’aider les fidèles chrétiens de la banlieue de Dakar, notamment ceux de Guédiawaye et de Keur Massar, de pouvoir bénéficier effectivement d’un cimetière de proximité», a dit Mgr Ndiaye à l’Aps. Lequel s’exprimait au cours de la cérémonie officielle de la célébration de la fête de Toussaint au cimetière catholique Saint-Lazare, l’Archevêque de Dakar a expliqué que ce cimetière de proximité devrait «leur facilité toutes les démarches ayant trait aux funérailles de leur parents».  «Notre comité de gestion des cimetières catholiques s’y emploie mais rencontre beaucoup de difficultés sur son chemin. Alors je voudrais que nous tenions davantage compte des besoins des fidèles chrétiens, ceux de la banlieue en l’occurrence», a dit Mgr Benjamin Ndiaye.
Il a rappelé aux fidèles chrétiens présents au cimetière Saint- Lazare que «le 26 septembre dernier, certains d’entre nous étaient ici pour célébrer le 15ème anniversaire du naufrage bateau Le Joola», du bateau du même nom, qui assurait la desserte maritime Dakar-Ziguin­chor.
Cet accident, survenu intervenu dans la nuit du 26 au 27 septembre 2002, au large des côtes gambiennes, a fait 1863 morts (bilan officiel). «On ne doit pas oublier nos comportements qui peuvent engendrer la mort», a plaidé Mgr Ndiaye, invitant à ne pas «oublier pour mieux vivre la solidarité avec tous ceux qui souffrent encore de cette tragédie horrible (…)».  «Nous ne devrons pas nous donner la mort, ne soyons pas complices des meurtriers par des comportements irresponsables, ne provoquons pas la mort», a-t-il martelé. «Notre Etat du Sénégal et nous avec devrions en faire un point d’honneur d’accompagner, de réconforter et de soutenir tous ceux qui en subissent encore les conséquences de la tragédie du Joola, nous devrions les écouter davantage [pour] répondre à leurs attentes», a encore appelé l’Archevêque de Dakar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here