PARTAGER

Au cours de la célébration de la fête nationale de son pays, le 5 décembre dernier, l’ambassadeur du Japon a tenu à prononcer une bonne partie de son discours en wolof. Performance remarquable pour un hôte qui n’a que 6 mois au Sénégal.

Macky Sall sera l’hôte du Japon, à partir de demain, dans un séjour qui sera mémorable. Le chef de l’Etat sénégalais est invité à un moment particulier dans l’histoire de l’Empire du Soleil Levant, et l’honneur qui est ainsi fait au Sénégal est important, bien que les relations diplomatiques, économiques et culturelles entre le Japon et le Sénégal, datent de plusieurs dé­cen­nies déjà.
D’ailleurs, le mercredi dernier, le ministre d’Etat, Mbaye Ndiaye, n’a pas manqué de ma­gnifier lesdites relations. C’était à la Résidence de l’ambassadeur, Shigeru Omori, lors de la célébration de la Fête nationale de l’Empire nippon, qui correspondait à la date anniversaire de l’Empereur Akihito. M. Ndiaye n’a pas manqué de rappeler les nombreuses contributions du Japon à l’amélioration de la situation sociale et économique des populations du Sénégal. Lesdites contributions englobent plusieurs domaines, y compris la pêche, l’agriculture, la culture, l’hydraulique rurale et urbaine, ainsi que l’éducation, entre autres.
Pour sa part, l’ambassadeur, Shigeru Omori, a tenu à mettre l’accent sur le fait que «l’âme de la coopération du Japon, qui met l’accent sur l’appropriation par les Africains de leur destinée», est pour lui, «un élément principal de l’orientation politique de notre pays dans les affaires africaines. Le Japon, en tant que partenaire au développement, soutient de manière continue, les efforts des pays africains».
Le diplomate nippon a affirmé qu’«en observant attentivement le processus de la Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (Ticad), on constate que cette appropriation de leur développement par les Etats africains est en bonne voie, et vous pouvez être sûrs que le Japon continuera toujours de soutenir les efforts de ces pays pour atteindre eux-mêmes le progrès».
En soulignant que son pays est particulièrement attaché au Sénégal, parce que le pays de la Teranga est «un partenaire crédible pour la politique africaine du Japon», en ce sens qu’il respecte traditionnellement les valeurs de la démocratie, le chef de la Mission diplomatique du Japon a rendu un hommage remarqué à la langue de Kocc Barma, en faisant la moitié de son allocution en langue wolof. Au point de s’attirer les éloges de Mbaye Ndiaye, qui a indiqué que le Sérère bon teint qu’il était, ne comprenait pas aussi bien le wolof. Cela était d’autant plus remarquable que le diplomate en chef du Japon n’a résidé dans ce pays qu’un semestre.
mgueye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here