PARTAGER

La caution solidaire des coopératives agricoles sera au cœur de la 18e  édition de la Foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (Fiara) qui a ouvert ses portes hier au Centre international pour le commerce extérieur du Sénégal (Cices).
Cet événement sera l’occasion de débattre sur la solidarité particulièrement la sécurité économique, a soutenu le président du comité d’organisation, Boubacar Cissé.S’exprimant à la cérémonie d’ouverture officielle, il a déploré «le manque de garanties bancaires et même d’accès aux financements bancaires pour les producteurs et exploitants familiaux».«En terme de garantie, nous aurons besoin de cette caution solidaire qui existait au niveau des coopératives agricoles et qu’il va falloir ressusciter et revigorer pour permettre aux producteurs d’accéder aux équipements subventionnés et cela fera l’objet d’un débat à cette Fiara», a-t-il dit.
Il a salué, en présence du ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, les efforts du gouvernement pour soutenir la mécanisation et la modernisation de l’agriculture sénégalaise.
D’autres thèmes seront abordés, selon M. Cissé, par ailleurs président des apiculteurs du Sénégal, citant «la bourse sur le riz local (…) et l’articulation entre la demande et l’offre».
Pour Aminata Mbengue Ndiaye, la Fira constitue «une vitrine» pour l’ensemble des secteurs du monde rural. Elle fait part de «l’intérêt» du gouvernement pour les exploitations familiales fortement représentées à cette Foire.
La Fiara 2017 qui attend plus de 1000 exposants prendra fin le 16 avril.

Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here