PARTAGER

C’est une annonce pour le moins inattendue. Alors que beaucoup le voyaient comme candidat à sa propre succession, Augustin Sidy Diallo a pris tout le monde au dépourvu. Un contre-pied parfait, est-on tenté de dire. L’actuel président de la Fédération ivoirienne de football a annoncé qu’il ne briguerait pas un mandat supplémentaire.
Une décision qui ouvre royalement le chemin de la présidence à l’emblématique capitaine des Eléphants de la Côte d’Ivoire. L’ancien attaquant de Chelsea ne fait pas de tabou sur son envie de s’impliquer dans la gestion du football ivoirien.
«Je ne briguerai pas un troisième mandat comme m’y autorisent les textes», a déclaré à nos confrères de l’Afp, Sidy Diallo. Il aura fait deux mandats soit un peu plus de 9 ans à la tête de cette institution. Son mandat arrive à terme le 19 février prochain. Le Bureau exécutif de la Fif doit être renouvelé entre le 20 février et le 30 juin conformément aux statuts de la fédération.
Aujourd’hui âgé de 41 ans, Drogba va donc plonger. Il avait d’ailleurs annoncé son envie de prendre les choses en main, il y a quelques mois maintenant. Son charisme, sa popularité, son parcours font de lui un candidat sérieux qui n’a pas besoin d’en faire beaucoup pour séduire. Son challenger numéro 1 out, Didier Drogba pourrait être porté en triomphe à la tête de la Fif.
Cependant, il ne fera pas la course seul. Sory Diabaté, premier vice-président de la Fif, considéré comme proche de Sidy Diallo, projette de faire de l’ombre au meilleur joueur de l’histoire de Chelsea en se présentant lui aussi comme candidat.
Avec Afriquesports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here