PARTAGER

Depuis ce jeudi, Ibrahim Kamara n’est plus le sélectionneur de l’Equipe nationale de Côte d’Ivoire. Si la Fédération ivoirienne de football (Fif) a déclaré qu’elle et lui ont décidé de se séparer à l’amiable, les raisons de ce limogeage semblent encore plus profondes.

A moins d’un mois de la double confrontation contre les Bareas de Madagascar pour le compte de la 3ème et la 4ème journée de la poule K des éliminatoires pour la Can 2021, les Eléphants se sont séparés de leur sélectionneur. La nouvelle a été rendue officielle par la Fédération ivoirienne de football (Fif) qui a publié un communiqué ce jeudi 20 février. Mais si la Fif se refuse tout commentaire, les raisons de ce limogeage sont connues.

Kamara a dénoncé l’ingérence des fédéraux
Selon une source proche du dossier, Ibrahim Kamara a été limogé de son poste de sélectionneur des Eléphants pour des raisons internes à l’instance dirigeante du football ivoirien. La raison majeure est que le technicien ivoirien a tapé sur la table pour demander au Comité exécutif de la Fif de ne plus s’ingérer dans ses choix de joueurs. En effet, «Coach Kamso» a piqué une colère noire après avoir appris que Sidy Diallo, patron du football ivoirien, sans l’aviser, avait mandaté un de ses proches pour convaincre des binationaux à rejoindre la sélection.
L’inflexibilité du sélectionneur de l’Equipe nationale de Côte d’Ivoire face à cette situation a eu raison de lui. Ibrahim Kamara, malgré un bilan relativement positif à la tête des Eléphants avec 13 victoires, 3 nuls et 5 défaites en 21 matchs, était devenu l’homme à abattre. Certains membres du Comité exécutif de la Fif n’ont pas caché leur désir de le voir partir. Ils l’ont fait savoir lors de la réunion du 13 février qui lui a été fatale.
A Abidjan, nombreux sont les fans des Eléphants qui s’interrogent sur l’éventuel successeur de Kamara, avant d’affronter les Bareas de Madagascar. Cette question parcourt les lèvres des supporters ivoiriens, au lendemain de l’annonce du limogeage du sélectionneur national.

Le nom de Kolo Touré avancé
Si pour l’heure la Fif se refuse à tout commentaire concernant cette affaire, certains observateurs se sont déjà prononcés sur l’éventuel successeur de Ibrahim Kamara au poste de sélectionneur des Eléphants.
Plusieurs noms circulent, dont celui de l’ex-international ivoirien, Kolo Touré, qui revient avec insistance. Pour avoir été l’adjoint de Kamara, nombreux sont les supporters ivoiriens qui voient en lui le candidat idéal pour conduire les Eléphants aux qualifications pour la Can 2021 et le Mondial 2022. D’aucuns confirment tout en précisant que celui qui est membre du staff de Leicester pourrait jouer les intérimaires pendant 3 mois.
En tout cas, la Fif se voit obligée de régler ce problème dans les jours à venir, car le temps presse. Les Eléphants de Côte d’Ivoire jouent leur prochain match dans un mois exactement.
Selon des sources proches du dossier, il ne faudrait pas aussi éliminer l’option de voir venir un coach expatrié sur le banc de l’Equipe nationale de Côte d’Ivoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here