PARTAGER

Aujourd’hui, un joueur qui a disputé un match officiel pour son pays d’adoption ne peut plus changer de nationalité sportive. Mais de persistantes demandes d’assouplissement de la loi font fléchir la Fifa.
Lors du Congrès de l’instance le 18 septembre prochain, une nouvelle règle sera proposée aux associations membres. Cette nouvelle disposition devrait sourire notamment aux joueurs qui n’ont disputé que quelques minutes avec une sélection en match officiel. Désormais 3 matchs officiels avec un pays d’adoption pendant 3 ans peut encore autoriser à un changement de nationalité sportive. En 2018, la précédente loi avait empêché Munir El Haddadi de disputer le Mondial avec le Maroc. Lui qui n’est entré qu’à la 77ème minute dans un match de qualifications pour l’Euro de l’Espagne en septembre 2014.
Avec africatopsports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here