PARTAGER

Le Sud-Africain Raymond Hack, président de la Commission du statut du joueur de la Fifa, préconise «à titre personnel» une conciliation entre toutes les parties dans le cadre du transfert de Emiliano Sala de Nantes à Cardiff, comme l’a rapporté ce mercredi RMC, en s’appuyant sur le courrier qu’il a envoyé aux deux clubs. Cette décision de Raymond Hack va dans le sens de ce que préconisait Gianni Infantino en février dernier : «Il y a une situation humaine qui nous rend plus que tristes […] Les instances de la Fifa et les deux clubs y réfléchiront, j’espère, en trouvant un accord.»
Le 26 février, Nantes avait saisi la Fifa afin d’obtenir le paiement de l’indemnité de transfert (17 M€ hors bonus) due par Cardiff dans le cadre du transfert de Emiliano Sala, décédé le 21 janvier dans un accident d’avion au-dessus de la Manche. Dans sa réponse au club français, Hack estime qu’au-delà de l’intérêt des clubs de clore l’affaire par un accord à l’amiable, cette issue est aussi souhaitable par respect pour la famille. «A peine reçue, cette lettre est déjà transmise aux médias, s’indigne-t-on dans l’entourage du Fc Nantes, ce qui n’est pas très bon signe pour entamer sereinement une conciliation.» Après avoir reçu ce courrier de la Fifa, les deux clubs ont maintenant dix jours pour répondre à la demande de conciliation de Raymond Hack. Si l’un des deux ou les deux refusent, le Tribunal arbitral du sport devrait être saisi. «Pour notre part, nous répondrons à la Fifa dans un délai de dix jours», indique-t-on seulement dans l’entourage du Fc Nantes.
Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here