PARTAGER

Trois projets de films sénégalais vont obtenir des financements du Fonds de soutien à l’industrie cinématographique de Côte d’Ivoire (Fonsic) qui en a fait l’annonce sur son site internet. La série Nyala de Angèle Diabang, compte parmi les trois films retenus par le Fonsic avec Rouge à lèvres de Serigne Dramé et Zion Music, documentaire de Rama Thiaw. Le montant des financements dont devraient bénéficier les trois films sénégalais retenus n’a pas été précisé par le Fonds de soutien à l’industrie cinématographique de Côte d’Ivoire. Au total, sept projets de films ont été sélectionnés par le Fonsic pour financement, avec la contribution de l’Union européenne et le soutien du secrétariat du groupe des Etats Afrique-Caraïbes-Pacifique (Acp).
La réalisatrice Angèle Dia­bang raconte, à travers sa série Nyala, l’histoire de deux femmes, Adélaïde et Oumou, qui se rencontrent au sortir de l’adolescence. «L’une est fabuleusement riche, l’autre incroyablement belle, toutes deux ont des idées tranchées sur la vie, l’amour et les hommes. Leurs destins, comme celui de leurs familles, mais aussi des hommes qu’elles aimeront et des enfants qu’elles auront, vont se croiser», explique la cinéaste joint par téléphone. La série tourne ainsi «entre amour, trahisons, réussite et ambitions», dit-elle, avant de préciser que la première saison de cette série va compter trente épisodes de 52 minutes chacune et sera produite par la Radiodiffusion télévision ivoirienne et Imagis Studio.
La société Spirit Mc Cann en sera coproductrice. Rouge à lèvres de Serigne Dramé, également une série, sera produite par la Martika Production, la société qui a déjà porté la célèbre série ivoirienne Class’A, un film consacré à la vie estudiantine et à ses aventures (dragues, amours, etc.). Le documentaire Zion Music de Rama Thiaw, troisième projet sénégalais retenu par la commission technique de lecture du Fonds Clap Acp-Fonsic, relate l’histoire politique du reggae africain au cours des 30 dernières années dans cinq pays, que sont le Sénégal, le Mali, la Guinée-Conakry, la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud. Il sera produit par la société ivoirienne Ksm film, en coproduction avec le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (Fopica) du Sénégal, Africalia de la Belgique et le fonds Eurimages. Les réalisateurs des sept projets de films retenus par le Fonsic viennent de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Sénégal.
Au total, 25 projets de films avaient été soumis au Fonsic après le lancement de l’appel à projets du 1er au 30 avril 2020, à savoir onze longs métrages, huit séries et six documentaires.  Le Fonds Clap Acp-Fonsic est doté d’environ 679 millions 571 mille 452 de francs Cfa, soit 1,036 million d’euros, dont 229 millions 584 mille 950 Cfa alloués par le Fonsic et 449 millions 986 mille 502 francs Cfa par le Fonds européen de développement. Selon ses initiateurs, ce fonds est destiné à renforcer les coproductions entre les pays du groupe Afrique-Caraïbe-Pacifique (Acp), dans le cadre du programme Clap Acp lancé par le Fonsic en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif).
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here