PARTAGER

La troisième cimenterie du Sénégal, Dangote cement Sénégal (Dcs), est ouverte à des discussions avec le chef de l’Etat pour l’accompagner dans la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (Pse). L’annonce a été faite hier par Ousmane Mbaye, Directeur administratif et financier (Daf) de ladite boîte, qui se prononçait sur la décision du Président Macky Sall de mettre fin à l’exonération fiscale accordée aux cimenteries installées au Sénégal.
«La cimenterie Dcs respecte tout ce qui est fiscalité. Nous payons les impôts que nous devons payer. Effectivement, ces entreprises qui ont fait de lourds investissements bénéficient d’une certaine exonération qui a été attribuée par l’Etat du Sénégal et nous respectons tous les impôts que nous devons payer. Donc de ce côté, il n’y a pas de soucis. Nous sommes ouverts à des discussions avec le chef de l’Etat pour pouvoir l’accompagner dans l’exercice de ses fonctions dans la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (Pse)», a relevé M. Mbaye, en marge de la traditionnelle cérémonie de remise de billets pour le pèlerinage à la Mecque et à Rome aux populations des villages de sa zone d’implantation.
S’agissant des nombreuses fluctuations notées sur le prix du ciment au Sénégal, il précise : «Le prix du ciment à l’usine n’a pas bougé depuis presqu’une dizaine d’années au Sénégal. Donc, toutes ces fluctuations sont causées par les distributeurs. Et récemment, au mois de février et de mars, il y a eu une panne de l’un de nos compétiteurs. Ce qui a fait que le ciment a un peu manqué sur le marché. C’est pourquoi la distribution était en train de spéculer. Mais il faut savoir que le prix du ciment à l’usine n’a pas bougé depuis une dizaine d’années au Sénégal.» Ousmane Mbaye note que «le ciment, ici au Sénégal, est moins cher que dans toute la sous-région». Revenant sur la cérémonie, M. Mbaye estime que Dcs a offert 18 billets pour le pèlerinage à la Mecque et à Rome aux populations des villages de sa zone d’implantation. Il s’agit des villages de Galane, Seune-Sérère, Seune-Wolof, Ngomène, Ndeuye, Niakhip, Fouloume et Tchicky et des communes de Keur Moussa, Pout, Mont-Rolland et Diass. Une action qui entre dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de Responsabilité sociétale d’entreprise (Rse), selon le directeur administratif et financier Ousmane Mbaye. Laquelle action, poursuit-t-il, a été initiée par le groupe Dangote bien avant le démarrage de sa production en 2015 : «Nous sommes à la 11e année consécutive de distribution de ces billets pour les communautés qui sont autour de l’usine. Et c’est pour partager chaque année une partie de nos bénéfices avec elles dans le cadre de la Rse. Nous avons convoyé pas moins de 180 personnes durant ces 11 années.» Outre le titre de transport incluant la pension complète, les frais d’hôtel et de transport, chaque pèlerin a reçu un montant de 300 mille francs Cfa en guise d’allocation voyage. Selon lui, le Rse prend forme au niveau de Dcs qui se prépare à inaugurer le collège de Niakhip dans la commune de Mont-Rolland. De même, la cimenterie a financé la construction de la maternité à Pout, un centre de santé à Fouloume et des salles de classe à Diass. Des projets en «mode fast track, puisque les chantiers ont été très rapidement achevés».
Les bénéficiaires ont pour leur part affiché toute leur satisfaction de recevoir ces billets de la part de la cimenterie Dangote et ont formulé des prières en conséquence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here