PARTAGER

Les Equipes d’Egypte et du Cameroun s’affronteront pour la troisième fois en finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (Can 2017), ce dimanche à Libreville (19h Gmt). Des retrouvailles qui marquent le retour des Pharaons et Lions Indomptables au plus haut niveau, avec dans l’air un sacré parfum de revanche.

«Les grandes équipes ne meurent jamais. Elles ne font que se reposer un moment.» Le célèbre adage du rugbyman Wilson Whineray prend tout son sens durant cette Can 2017. Après sept années ternes, l’Egypte et le Cameroun, les deux nations les plus titrées du tournoi (1), ont retrouvé les cimes du football africain. Egyptiens et Came­rounais vont en effet s’affronter ce dimanche en finale de la Can 2017, à Libreville. Ce sera leur troisième confrontation à ce niveau, après les victoires de l’Egypte en 1986 et en 2008. Mais que le souvenir de la finale de la Can 2008 au Ghana semble déjà lointain !
Le gardien de but Essam El Hadary et le défenseur Ahmed Fathi, présents à la Can 2017, avaient disputé ce match. Depuis, les deux joueurs ont assisté à la descente aux enfers du football égyptien ; un des nombreux effets secondaires de la violente crise politique qui a agité leur pays à partir de 2011.
L’Equipe nationale égyptienne ne s’est ainsi pas qualifiée pour trois Can de suite (2012, 2013, 2015), après en avoir pourtant gagné trois de suite (2006, 2008, 2010). Un comble. Lors de leur dernière campagne victorieuse, les Pharaons avaient d’ailleurs battu les Camerounais en quarts de finale de la Can 2010.
Cette élimination en Angola avaient été un coup d’arrêt pour le football camerounais, après une décennie faste, marquée notamment par deux sacres à la Can (2000 et 2002). Les Lions Indomptables ne se sont ensuite pas qualifiés pour les Can 2012 et 2013 et ont été éjectés au premier tour de l’édition 2015.
Ils ont certes pris part aux Coupes du monde 2010 et 2014. Mais leurs piètres prestations en Afrique du Sud et au Brésil ont surtout nui à leur réputation. Et suite à ces contre-performances, de nombreux joueurs-vedettes ont décidé de tirer un trait sur l’Equipe nationale.
C’est donc avec des «seconds couteaux» que les Lions Indomptables ont abordé cette Can 2017. Cela leur a réussi… Avec moins de talent, mais un groupe plus uni, ils ont désormais l’opportunité de remporter leur cinquième Can. Balle au centre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here