PARTAGER

Ceux qui s’étaient déplacés à Amadou Barry ce samedi pour suivre la finale du championnat de handball ne l’ont pas regretté. Ils ont assisté à un match de haute facture, très intense et à l’issue incertaine entre l’Asfa et le Duc chez les hommes. Dans une ambiance survoltée portée par le rythme des «Assikos».
S’ils ont réussi à conserver leur titre avec un quatrième sacre d’affilée depuis 2015, les militaires de l’Asfa ont dû batailler ferme jusqu’aux derniers ins­tants de la rencontre.
Après avoir réussi à être devant au tableau d’affichage avec un point d’écart (24-23) à trois minutes de la fin, les étudiants se feront renverser par une expérimentée formation militaire qui remportent la mise par 26 à 25 sur un shoot de Cheikh Ahmadou Bamba Diatta contré par le portier adverse et repris par Cheikh Barra Niang. Regroupée en défense, l’Asfa n’a dû son salut qu’à son gardien de but qui a sorti des arrêts de grande classe pour permettre à son équipe de conserver cette courte avance.
Notons que l’Asfa se prépare à jouer la finale de la Coupe du Sé­né­gal contre l’Iseg le 26 octobre prochain. Avec ce nouveau titre, les mi­litaires empochent 2 mil­lions Cfa.
En levée de rideau, chez les Dames, l’équipe du Duc a été sacrée championne du Sénégal face à l’Université Gaston Berger de Saint Louis (27 à 20). Amenée par sa gardienne internationale, Ndèye Sokhna Camara, l’équipe dakaroise s’est montrée beaucoup plus réaliste.
Tout en félicitant les équipes vainqueurs des trophées, le président de la Fédération sénégalaise de handball, Seydou Diouf, a salué le travail effectué dans les universités de Dakar et de Saint-Louis pour valoir à ces dernières de se retrouver à ce niveau de la compétition. Il a reconnu l’importance d’accompagner les équipes par les autorités locales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here