PARTAGER

Le blogtable Africain des finales de la NBA réunit certains des plus grands spécialistes du basket du continent africain qui partagent leurs réflexions sur chaque rencontre éliminatoire opposant les Heat aux Lakers. Voici leur pronostic avant le deuxième match.

 Comment vont réagir les Heat ?

 Amine El Amri, Le Matin (Maroc) : Je pense que la gestuelle d’Erik Spoelstra pendant le premier match en disait long sur l’ampleur du défi à relever. Non contents d’avoir battu Miami, les Lakers ont en plus mis leurs adversaires dans une situation très délicate au niveau émotionnel. Ils les ont secoués ! Aujourd’hui, la priorité pour les Heat est de retrouver un mental d’acier, peu importe les circonstances. Ce qui n’est pas impossible, quand on sait à quel point cette attitude est prégnante dans la culture des Miami Heat. Cela dit, quand on regarde les chiffres, il n’y a que deux aspects du jeu où les Lakers avaient un avantage à deux chiffres : les rebonds (54-36) et les lancers francs (25/27 contre 11/14). Et ça, ça prouve que les Heat n’avaient pas le mental, surtout quand Dragić et Adebayo ont été obligés de quitter le terrain, empêchant ainsi toute possibilité de pénétration. C’est là qu’on se rend compte qu’ils doivent faire beaucoup mieux s’ils ne veulent pas se faire terrasser.

Keegan Kruger, The Pundits (Afrique du Sud) : Je m’attends à peu près à la même chose pour le deuxième match. On dirait que les Lakers sont en fait le pire cauchemar des Heat sur un terrain. S’ils veulent avoir une chance de coller au score, les Heat n’ont plus qu’à espérer que les Lakers ne tirent pas à balles réelles avec leurs deux plus gros fusils. Il faudra certainement combattre ce côté des Lakers avec un physique à toute épreuve et si vous hésitez, vous risquez de vous faire rouler dans la farine.  

Nafy Amar Fall, Wiwsport (Sénégal) : Le prochain match va s’avérer difficile pour les Miami Heat. Se remettre d’une telle défaite me paraît compliqué. Avec les blessures des deux joueurs clés Adebayo et Goran Dragić pour couronner le tout, il va falloir surveiller de près l’évolution de la situation. Mais le plus important pour les Heat, c’est de se préparer psychologiquement. Pendant le premier match, ils se sont laissés intimider par les Lakers, notamment par LeBron. Ils devront tout donner du début à la fin.

Nicasius Agwanda, Clouds Media (Tanzanie) : Je crois que depuis, ils ont pu regarder le match et voir que les Lakers leur ont volé la vedette (en ce qui concerne le tir) dès le début. Il faut absolument qu’ils se reprennent, en espérant que les Lakers reviendront bientôt à leur état habituel – à savoir pas une équipe d’élite qui met des trois points à tous les coups. L’autre question qui se pose concerne Anthony Davis : comment l’arrêter ? Ils doivent trouver l’antidote à son venin. Il faut que des joueurs comme Tyler Herro, Robinson et Kendrick Nunn « sentent » la finale, et que toute l’équipe se dise « on peut battre les Lakers ». Et puis on espère que Dragić ira mieux. 

Njie Enow, CRTV (Cameroun) : Pour avoir fait du sport à haut niveau, je peux comprendre que les athlètes rêvent d’être à la hauteur dans les moments clés, parfois au détriment de leur propre santé. Jimmy Butler se dit prêt pour le deuxième match, mais je crois qu’il se dirige plutôt vers l’hôpital. Sa cheville avait l’air bizarre et il a lutté pour finir le match. Si on considère que Dragić est potentiellement écarté pour le deuxième match, Butler semble être le principal atout de la Heat. Prenez soin de lui et mettez la main au panier pendant les prochains matchs. Bam a clairement eu du mal à gérer un grand marqueur, et je ne suis pas convaincu qu’il découvrira comment contrôler AD lors du prochain match.

Si Butler et Dragić sont absents, et compte tenu du fait que les Lakers se sont si bien préparés pour le premier match, je ne m’attends pas à un revirement de situation. L’assurance des Lakers est au plus haut. Néanmoins, même sans leur duo star, les Heat restent une bonne équipe grâce à des joueurs comme Herro, Dunn ou Iguodala. En réalisant une bonne performance lors du deuxième match, ils pourront se maintenir à flot dans le troisième match, où je pense que ça va exploser.

Refiloe Seiboko, Mail & Guardian (Afrique du Sud) : C’est facile de réagir à un premier match écrasant. Mais on ne doit pas s’avancer trop vite. Tout se joue au troisième match. Le plus important aujourd’hui, c’est la santé. Les Heat ont besoin de Jimmy, de Bam et de Goran pour être au moins fonctionnels. Sinon, il faut que Andre, Duncan, Tyler et Jae soient extrêmement solides. Là, ils ont reçu un coup de poing en pleine figure, et ils pourraient s’en servir comme carburant pour l’avenir.

Rotimi Akindele, Beat FM (Nigeria) : Après une victoire des Lakers au premier match qui a bien refroidi les Heat, le deuxième match de la finale de la NBA va changer la donne. Les Miami Heat savent qu’une victoire les mettrait à égalité à un match d’intervalle et qu’une défaite les ferait tomber derrière 2-0, ce qui représenterait un obstacle très difficile à franchir par la suite. Les blessures n’arrangent rien, leur taille est un problème, tandis que leur maniement du ballon mériterait une amélioration massive. Cela dit, ils ont du cran, et ils doivent le montrer. Pour l’instant, il n’y a pas vraiment de pression, contrairement à 2014, mais une bonne victoire au deuxième match illuminerait certainement la série.

Stuart Hess, Independent Online (Afrique du sud) : Tout dépendra des blessures de Dragić, d’Adebayo et de Butler. Les joueurs ont tendance à franchir les limites de la douleur lors des éliminatoires, notamment en finale, mais les Heat doivent être physiquement capables d’affronter les Lakers. Si ces trois joueurs sont grièvement blessés, ils ne seront pas en mesure de le faire. Ce qui est triste, puisque ça donnerait lieu à une série très unilatérale.

Woury Diallo, Le Quotidien (Sénégal) : Très honnêtement, cela m’étonnerait que les Heat réussissent à surprendre les Lakers. Jimmy Butler aura du mal à porter son équipe à bout de bras.  Il a bien essayé de prendre les choses en main lors du premier match, mais ça n’a pas suffi. Face à une équipe du calibre des Lakers, il leur faudra jouer et penser collectif, pour espérer gagner au moins un ou deux matchs. Ceci dit, je pense qu’il nous faudra attendre d’en savoir plus sur les blessures de Goran Dragić et de Bam Adebayo. Si les deux joueurs ne sont pas à 100 % de leurs capacités, la série sera compromise pour les Heat. La bonne volonté et la détermination de Jimmy Butler ne suffiront pas. C’est ce qu’on a pu constater dans le premier quart de l’ouverture de série. C’est le collectif qui leur a donné une avance de 10 points, et il faudra le même collectif pour leur redonner l’espoir d’aller loin dans les Finales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here