PARTAGER

L’Agence française de dévelop­pement (Afd) vient d’accorder au Sénégal, un financement d’un montant total de 32 millions d’euros soit 21 milliards de francs Cfa destinés à la phase II du Projet de promotion des exploitations familiales agricoles dans la région de Matam (Apefam II). Le Directeur général de l’Afd et le ministre de l’Economie et des finances, Amadou Ba, ont procédé à la signature de la convention hier en marge du Sommet Investir en Afrique. «L’Apefam II vise à améliorer les conditions de production et de commercialisation des produits agricoles et à faire adopter un système efficace et consensuel de gouvernance des ressources foncières et en eau afin de permettre une mise en valeur durable et équitable ainsi qu’une bonne maintenance des aménagements et infrastructures», indique Amadou Ba. Le financement de l’Afd va ainsi permettre de réaliser, réhabiliter et étendre des périmètres villageois, d’aménager des cuvettes de décrue, des pistes de production, des aménagements collectifs hydro-agricoles, hydro-pastoraux et des infrastructures de stockage. Pour l’ambassadeur de France à Dakar, Christophe Bigot, ce projet va contribuer à fixer les populations pour éviter des exodes massifs vers Dakar ou vers l’Europe. Ces cinq dernières années, les financements de l’Afd, qui fêtera ses 75 ans de présence au Sénégal l’année prochaine, ont atteint un volume de 508 milliards de francs Cfa.
mamewoury@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here