PARTAGER
Echange de parapheurs entre Amadou Hott et Neven Mimica

Le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération, Amadou Hott et le commissaire européen de la Coopération internationale et du développement, Neven Mimica ont signé hier trois conventions pour le financement de trois projets. A cet effet, l’Union européenne a mis à la disposition du Sénégal une enveloppe de 27,5 millions d’euros, soit environ 18 milliards 99 millions 975 mille 185 francs Cfa. Un financement qui, selon Amadou Hott, sera destiné à la réalisation du Projet d’appui au développement des énergies renouvelables pour l’accès universel à l’électricité, du Projet d’appui à la société civile pour une meilleure gouvernance, mais également du soutien à la coopération Sénégal-Union européenne.
Pour le premier projet, l’engagement de l’Union européenne s’élève à vingt 20 millions d’euros, soit 13 milliards 126 millions de francs Cfa, informe le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération. Qui ajoute dans la même perspective que ce «projet est un moyen efficace de création d’emplois dans les zones rurales les plus défavorisées et permettra d’augmenter le taux d’accès des populations à l’électricité et aux services de base de qualité».
Le projet d’appui à la société civile pour une meilleure gouvernance, poursuit-il, va bénéficier d’un montant de 4 millions d’euros, soit 2 milliards 624 millions de francs Cfa. Ledit projet, explique M. Hott, s’inscrit dans le cadre de la stratégie européenne d’appui à la société civile qui fait suite au programme d’accompagnement des initiatives desdits acteurs du précédent Fonds européen de développement (Fed). «Ce projet permettra d’accroître le rôle de la société civile natio-nale dans les trois secteurs prioritaires que sont l’agriculture durable et la sécurité alimentaire, la gestion des ressources naturelles y compris les res­sour­ces minières et extractives, et la migration et l’emploi des jeunes», indique le ministre. Avant de souligner que le dernier projet relatif au soutien à la coopération Séné­gal-Union européenne sera financé à hauteur de 3,5 millions d’euros, soit 2 milliards 297 millions de francs Cfa. Un projet qui, selon lui, devrait permettre de maximiser l’efficience et l’impact de l’aide de l’Union européenne auprès des bénéficiaires. Ama­dou Hott précise que ce montant global de plus de 18 milliards de francs Cfa est alloué sous forme de don. «Il n’est pas remboursable», conclut-il.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here