PARTAGER

L’Agence nationale de relance des activités socioéconomiques de la Casamance (Anrac) veut renforcer l’autonomisation des femmes dans la région sud du Sénégal. Cela, en accompagnant ces actrices du développement de la Casamance dans leurs activités génératrices de revenus. En ce sens, l’Anrac, via le Réseau régional des femmes (Kousseck), a alloué samedi, un appui financier d’un montant de 20 millions de francs Cfa à 40 Groupements d’intérêt économique (Gie) de la région de Ziguinchor. Pour la directrice de l’Anrac, qui a présidé cette cérémonie, il s’agit, à travers ce geste, de relever le niveau de vie des populations vulnérables de la partie sud du pays. Aminata Angélique Manga  explique : «L’Anrac travaille à la promotion et à la valorisation des initiatives féminines en matière de développement ; et ce, en consacrant un effort prioritaire pour renforcer les capacités entrepreneuriales et organisationnelles des groupements féminins.» Ensemble, poursuit la directrice générale, les femmes vont corriger les écarts flagrants avec les  hommes et lutter contre les stéréotypes sexistes dans différents domaines de la vie socioéconomique, institutionnelle et politique. Face aux associations bénéficiaires, Angé­lique Manga a exhorté ses sœurs à travailler plus, à se faire entendre davantage pour que les facteurs de production soient à leur disposition. Profitant de l’occasion, elle  a rendu hommage au Réseau régional des femmes, qui de Ziguinchor à Kolda en passant par Sédhiou, a travaillé sans relâche, pour asseoir un leadership fort qui se conjugue au féminin. C’est pourquoi l’Anrac va accompagner, promet-elle, toutes les femmes de la Casamance dans leurs initiatives futures ; un accompagnement qui ne sera pas occasionnel, mais permanent, assure-t-elle. Et pour conforter le président de la République dans le choix porté sur sa personne pour diriger l’Anrac, l’ex présentatrice à la Rts, contexte politique oblige, s’engage à faire de la Casamance toute entière la 1ère réserve électorale de Macky Sall pour sa réélection en 2019 dès le 1er tour.
imane@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here