PARTAGER

L’occasion était trop belle pour les journalistes. Après son communiqué menaçant de dissoudre le parti Pastef/Les Patriotes, le ministre de l’Intérieur était très attendu pour des explications sur la campagne polémique de levée de fonds internationale du parti de Ousmane Sonko. Mais le gouvernement n’est pas dupe et savait qu’il lui serait difficile d’échapper à cette question d’une actualité brûlante. Au milieu de la vague de questions sur le financement des partis politiques, le porte-parole du gouvernement a dû rappeler le thème de la conférence de presse. «Je voudrais préciser à l’endroit de nos partenaires de la presse que cette séance est axée sur l’Etat d’urgence et les mesures d’endiguement du Covid-19. Donc, nous demandons à tout un chacun de respecter cette thématique», recadre fermement Oumar Guèye.
La brèche est toute ouverte. Et le ministre de l’Intérieur ne se gêne nullement pour s’y engouffrer. Lui qui est même interpellé sur la lettre du Pds réclamant sa place dans l’audit du fichier électoral. «M. le ministre, porte-parole du gouvernement l’a précisé tout à l’heure. Le thème de cette rencontre, et ça était proposé aux journalistes, est d’échanger sur les sujets de l’heure. On aura l’occasion avec d’autres rencontres d’aborder sans nulle doute des questions intéressant d’autres thèmes», élude Antoine Diome. Au grand dam des journalistes…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here