PARTAGER
Amadou Hott, ministre de l’Economie, de la coopération et du plan

La capacité du gouvernement à mobiliser de l’argent est mise à rude épreuve. Depuis l’annonce du Force Covid-19, près de 329 milliards de francs Cfa sont actuellement versés dans un compte logé à la Bceao sur les 1000 milliards de francs Cfa prévus. Le reste sera contracté sous forme de prêts concessionnels ou de don.

Sur les 1000 milliards de francs Cfa annoncés pour financer le Force Covid-19, près de 329 milliards ont, à ce jour, été recouvrés. Une somme qui est loin du compte pour venir à bout du coronavirus. 18 jours après l’annonce de Macky Sall. Mais rassure Amadou Hott, ministre de l’Economie, du plan et de la coopération, qui faisait face à la presse hier, par visioconférence, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. «Le financement du Fmi est de 266 milliards de francs Cfa. La Banque mondiale a payé 13 milliards et 135 milliards de francs Cfa sont attendus. La Boad a mis 15 milliards de francs Cfa. Les bonnes volontés et le secteur privé ont mis à peu près 15 milliards de francs Cfa. Le Luxembourg a payé 3 milliards, l’Ue a payé 9 milliards à peu près sur les 100 milliards Cfa prévus. La Bid est en train de finaliser son appui pour l’achat de matériel de santé et de vivres pour une valeur de 98 milliards de francs Cfa, qui sera finalisé cette semaine», a détaillé Amadou Hott. Qui a affirmé qu’il ne disposait pas du chiffre exact mais à peu près 329 milliards Cfa sont dans un compte à la Bceao. «Nous attendons l’approbation de la Bad pour 100 milliards de francs Cfa pour le mois de mai. Nous attendons des prêts concessionnels de l’Arabie Saoudite et du Koweit. L’Agence française de développement va nous accompagner, mais nous échangeons sur les contours. Tous les financements en don ou prêts concessionnels vont nous permettre d’atteindre les 1000 milliards de francs Cfa», assure le ministre Hott. Il a tout de même jugé nécessaire d’expliquer que les 200 milliards d’annulation fiscale seront déduits de la somme totale en plus de l’impôt sur le revenu et de la Taxe sur la valeur ajoutée (Tva). En résumé, le fonds ne va fonctionner concrètement qu’avec 770 milliards de francs Cfa. «Il faut enlever 200 milliards d’annulation de dette fiscale de l’année passée sur le montant total. Il ne faut pas aussi oublier les exonérations fiscales. C’est 30 milliards Cfa inclus dans le fonds dont 15 milliards qu’on devait encaisser sur la Tva et qui seront reportés sur 1 année. Les 15 autres milliards sont tirés de l’impôt sur les salaires. Il faut aussi noter que le gouvernement a coupé 150 milliards sur les dépenses de fonctionnement pour l’injecter dans le Force Covid-19», précise le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here