PARTAGER

Le chef de l’Etat invite les banques à s’inspirer de la Banque islamique de développement (Bid), qui a investi un cumul de 3,3 millions de dollars et plus d’une centaine de projets dont le Ter au Sénégal. Selon Macky Sall, une banque doit être innovante et permettre d’apporter une véritable contribution pour la transformation d’un pays.

«Avec un montant cumulé de 3,3 millions de dollars et plus d’une centaine de projets dont celui emblématique du Train express régional, la Banque islamique de développement (Bid) est assurément un des meilleurs partenaires au développement de l’Etat du Sénégal contribuant ainsi depuis des années à la transformation positive du pays dans plusieurs domaines.» C’est en tout cas le sentiment du président de la République. Macky Sall s’exprimait hier au 2e sommet des transformateurs au Centre international de conférence Abdou Diouf de Diam­niadio (Cicad).
La tenue du sommet s’inscrit, selon le chef de l’Etat, dans la continuité du compagnonnage avec la Bid. «Je voudrais vous féliciter pour votre vision, celle que vous venez de définir, la vision 1-5-10 qui montre que véritablement vous êtes un vrai banquier du développement», a dit le Président Sall au président de la Bid, Bandar Hajjar. Macky Sall souhaite ainsi que l’action de son hôte inspire les autres banquiers au développement. «La banque de développement ce n’est pas la banque d’affaires, il s’agit de vaincre la pauvreté, il s’agit d’être généreux, d’être innovant et d’apporter une véritable contribution pour la transformation», a soutenu le président de la République. A l’en croire, «ceci mérite d’être entendu par tous ceux qui œuvrent inlassablement. Mais il faut qu’ils aient le courage, que nous ayons le courage, les Etats aussi doivent se transformer, doivent faire leur révolution, doivent changer de méthodes pour pouvoir donner satisfaction aux populations.»
Dans son livre, La route vers les Odd, un nouveau modèle, pour un monde en évolution rapide, rappelle Macky Sall, le président de la Bid a souligné, à juste titre, que les Odd pour une nouvelle ère, qui portent le niveau de financement du développement de plusieurs mil­liards, à des trillions de dollars en raison de l’ampleur des besoins à satisfaire. «C’est ça les visions, ce n’est pas à nous contenter de projets de quelques milliers de centaines de millions de dollars que vous pensez que véritablement on peut changer les choses.» Le chef de l’Etat pense qu’il faut de la générosité dans l’action. «Je partage votre point de vue puisqu’il montre non seulement l’ampleur des besoins, mais il suggère en même temps l’urgence de s’attaquer aux véritables maux du sous-développement plutôt qu’aux symptômes pour atteindre les Odd. C’est cette vision audacieuse qui fait de la Bid une institution de son temps au service des Etats membres», a soutenu le Président Sall.
Par ailleurs, la Bid et le gouvernement ont signé hier un protocole sur l’aquaculture. Ainsi, la Bid va apporter une assistance technique et financière au Sénégal pour développer ce secteur.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here